Une question ? Une suggestion ? Une envie d’échanger avec nous ?

international@caravanedesdixmots.com

T. +33 (0)4 78 54 30 02

17 bis rue Saint-Eusèbe, 69003 Lyon, france

Les bureaux de la Caravane des dix mots sont situés au Théâtre des Asphodèles, à 15 minutes à pied de la gare Part Dieu.

ACCÈS EN TRANSPORT EN COMMUN • BUS C9 Arrêt Ferrandière ou Maisons-Neuves (3 minutes à pied) • C11 Arrêt Maisons-Neuves (5 minutes à pied)

À propos
Ressources
Programmes
Concours
Accueil
Nos
Partenaires
Nos
Invités

Ressources

Les ouvrages pour vivre la Biennale

  • Abry D. et Abry N.

    Le Parler des Alpes du Nord. Le francoprovençal.

    Le Dauphiné libéré coll. Les patrimoines.

    2017

  • Bauer O.

    La Francophonie de l’avenir.

    Flammarion / Autrement.

    2020

  • Chevrie-Muller C. et Narbona J.

    Le langage de l’enfant : aspects normaux et pathologiques.

    Masson.

    1999

  • Chiflet J.L.

    Dictionnaire amoureux de la langue française.

    Plon.

    2014

  • Combettes B. et Marchello-Nizia C.

    Etudes sur le changement linguistique en français.

    Presses Universitaires de Nancy.

    2007

  • Comrie B., Matthews S. et Polinsky M.

    Atlas des langues.

    Acropole.

    2004

  • Corblin C et Sauvage J.

    L’enseignement des langues vivantes étrangères à l’école. Impacts sur le développement de la langue maternelle.

    L’Harmattan.

    2010

  • Dessalles J.L.

    Aux origines du langage, une histoire naturelle de la parole.

    Hermes Science.

    2000

  • Duchesne A. et Leguay T.

    L’Obsolète. Dictionnaire des mots perdus.

    Librairie Larousse.

    1988

  • Fasola P. et Lyant J.C.

    Grammaire turbulente du français contemporain.

    Ramsay.

    1984

  • Fournier J.L.

    Grammaire française et impertinente.

    Librairie générale française coll. Le Livre de poche.

    2003

  • Gadet F.

    La variation sociale en français.

    Ophrys.

    2003

  • Geiger-Jaillet A.

    Le bilinguisme pour grandir.

    L’Harmattan.

    2005

  • Giraud A.L.

    Le Cerveau et les maux de parole (Aphasie, dyslexie, surdité, bégaiement…).

    Odile Jacob sciences.

    2018

  • Grozdanovitch D.

    Le Petit Grozda. Les merveilles oubliées du Littré.

    Points coll. Le goût des mots.

    2008

  • Hagège C.

    Dictionnaire amoureux des langues.

    Plon / Odile Jacob.

    2009

  • Hélot C. et Erfut J.

    L’éducation bilingue en France. Politiques linguistiques, modèles et pratiques.

    Lambert-Lucas.

    2016

  • Hombert J.M. et Lenclud G.

    Comment le langage est venu à l’homme.

    Fayard.

    2014

  • Horguelin T.

    Alphabétiques.

    L’herbe qui tremble.

    2015

  • L’Écho de ma langue. Enjeux sociaux et culturels de la diversité des langues.

    Tam Tam 59.

    2007

  • La parole est au(x) peuple(s) ! Langue française et diversité culturelle : l’aventure internationale de la Caravane des dix mots.

    La passe du vent coll. Politiques culturelles et territoires.

    2008

  • La Tribut du Verbe. Château de cartes.

    La passe du vent.

    2011

  • Le Clézio J.M.G.

    Francophonie. Pour l’amour d’une langue.

    Nevicata coll. L’âme des peuples.

    2020

  • Les Langues de France.

    Presses universitaires de France.

    2003

  • Marcellesi J.B. et Gardin B.

    Introduction à la socio-linguistique, la linguistique sociale.

    Librairie Larousse.

    1974

  • Moï A.

    Espéranto, désespéranto. La francophonie sans les Français.

    Gallimard.

    2006

  • Nettle D. et Romaine S.

    Ces langues, ces voix qui s’effacent.

    Autrement.

    2003

  • Orsenna E.

    La grammaire est une chanson douce.

    Stock.

    2009

  • Pivot B.

    Les Mots de ma vie.

    Albin Michel / Plon.

    2011

  • Quignard P.

    Le Nom sur le bout de la langue.

    P.O.L. éditeur.

    1993

  • Rémond J.

    Les Fils d’Ariane ou le Don Des Langues. Essai sur l’acquisition de sa langue native par l’enfant.

    Université Savoie Mont Blanc.

    2017

  • Rivarol R.

    Discours sur l’universalité de la langue française.

    La République des lettres.

    2017

  • Rousseau J.J.

    Essai sur l’origine des langues, où il est parlé de la mélodie et de l’Imitation musicale.

    La passe du vent.

    2012

  • Rousseau J.J.

    Essai sur l’origine des langues.

    Bibliothèque du Graphe.

    1817

  • Sauzet P. et Pic F.

    Politique linguistique et enseignement des “langues de France”.

    L’Harmattan.

    2009

  • Van Male T.

    Art Dico. À la découverte des lettres illustrées du dictionnaire.

    Alternatives.

    2005

Les ouvrages de nos invités

  • Avanzi M., Rey A. et Vicenti A.

    Comme on dit chez nous. Le grand livre du français de nos régions.

    Le Robert.

    2020

  • Bacot P.

    La construction verbale du politique.

    L’Harmattan.

    2011

  • Baraké B. et Walter H.

    Arabesques. L’aventure de la langue arabe en Occident.

    Robert Laffont / Éditions du temps.

    2006

  • Baranzi L., Borel M. et Cathomas M.

    D’une pierre 4 coups : expressions idiomatiques comparées dans les 4 langues nationales.

    Salvioni Edizioni.

    2020

  • Barendson S.

    Alto Mare.

    La Passe du Vent.

    2020

  • Bordeaux M.C., Burgos M. et Guinchard C.

    Action culturelle et lutte contre l’illettrisme.

    Éditions de l’Aube.

    2005

  • Bulot T. et Blanchet P.

    Une introduction à la sociolinguistique.

    Editions des Archives Contemporaines.

    2013

  • Charaudeau P.

    Le débat public. Entre controverse et polémique. Enjeu de vérité, enjeu de pouvoir.

    Lambert-Lucas.

    2017

  • Délégation Générale à la langue française et aux langues de France.

    Langues de France, langues en danger : aménagement et rôle des linguistes.

    Privat.

    2012

  • Kneubühler M.

    Des mots dans la ville. Action culturelle et langue française en Rhône-Alpes.

    La passe du vent coll. Politiques culturelles et territoires.

    2006

  • Kneubühler M.

    Détours & Déclics # 2. Action culturelle et langue française.

    La passe du vent coll. Politiques culturelles et territoires.

    2021

  • Kneubühler M.

    Détours & Déclics. Action culturelle et langue française.

    La passe du vent coll. Politiques culturelles et territoires.

    2018

  • El Amraoui M.

    Un palais pour deux langues.

    La passe du vent.

    2019

  • Grinevald C. et Bert M.

    Linguistique de terrain sur langues en danger, Locuteurs et linguistes.

    Ophrys.

    2010

  • Histoires de dire… encore. Guide d’animations pédagogiques et culturelles.

    Centre Ressources Illettrisme – IRIS / Médiathèque départementale de l’Isère.

    2020

  • Kern S.

    Le développement du langage chez le jeune enfant.

    DeBoeck Supérieur.

    2019

  • Klinkenberg J.M.

    La Langue dans la cité. Vivre et penser l’équité culturelle.

    Les Impressions nouvelles.

    2015

  • Klinkenberg J.M.

    La Langue et le Citoyen. Pour une autre politique de la langue française.

    Presses universitaires de France coll. La politique éclatée.

    2001

  • L’Action culturelle contre l’illettrisme.

    ministère de la Culture et de la Communication coll. Références.

    2007

  • La Maîtrise de la langue, une responsabilité partagée. Actes du séminaire national des 8 et 9 décembre 2003.

    Ministère de la Culture et de la Communication / Centre international d’études pédagogiques.

    2004

  • Langue française : une loi, pour quoi faire ?.

    ministère de la Culture et de la Communication.

    2015

  • Bard-Cavelier D. et Kneubühler M.

    Les Évolutions du français contemporain.- Pratiques linguistiques et politiques francophones.-Genouilleux.

    La passe du vent coll. Faire cité.

    2012

  • Martin J.B.

    Les poilus parlaient patois. Documents dialectaux de Rhône-Alpes : un regard différent sur la guerre de 1914-1918.

    LivresEMCC.

    2014

  • Loude J.Y.

    La Clé des langues. La fièvre du voyage.

    Tertium éditions.

    2016

  • Martin J.B. et Rixte J.C.

    Huit siècles de littérature provençale et occitane en Rhône-Alpes.

    LivresEMCC coll. Régionales.

    2010

  • Meyer-Bisch P., N’Sondé W., Pellerin G., Raharimanana J.L., Sansal B. et Walter H.

    Manifeste pour l’hospitalité des langues.

    La passe du vent / L’instant même.

    2012

  • Minaudier J.P.

    Poésie du gérondif (vagabondages linguistiques d’un passionné de peuples et de mots).

    Le Tripode.

    2014

  • Parajuly P.

    Fuir et Revenir.

    Emmanuelle Collas.

    2020

  • Pruvost J.

    La Story de la langue française.

    Tallandier.

    2020

  • Sellier J.

    Une histoire des langues et des peuples qui les parlent.

    La Découverte.

    2020

  • Vorger C.

    Slam, des origines aux horizons.

    Éditions d’en bas / La passe du vent.

    2015

  • Viennot E.

    Le langage inclusif : pourquoi, comment.

    Ixe.

    2018

  • Vorger C.

    Slam, une poétique. De Grand Corps malade à Boutchou.

    Les Belles Lettres / Presses universitaires de Valenciennes.

    2010

  • Walter H.

    Minus, lapsus et mordicus. Nous parlons tous latin sans le savoir.

    Robert Laffont.

    2014

  • Walter H.

    L’Aventure des langues en Occident. Leur origine, leur histoire, leur géographie.

    Éditions Robert Laffont.

    1994

  • Zarbo.

    Confinerie orientale.

Archives de
l’édition 0 de la
Biennale
Des Langues

Bienvenue aux archives de la Biennale des Langues !
Retrouvez ici un historique des événements, rediffusions et soutiens de la Biennale des Langues de l’édition 0 numérique à nos jours.

Partenaires des éditions précédentes


Yvan AMAR

Fabio ARMAND

Jean-Baptiste AUBIN

Mathieu AVANZI

Paul BACOT

Jean-François BALDI

Samantha BARENDSON

Jean-Pierre BARNAUD

Michel BERT

Bernhard BIENZ

Nathalie BLANC

Philippe BLANCHET

Benjamin BOUTIN

Grégoire BRAULT

Patrick CHARAUDEAU

Florence CHENU

Kyriakos CHOURAS

Isabelle CROS

Marie-Pierre DEGEORGES

Elisa DEMURU

Irini DJERAN-MAIGRE

Paul de SINETY

Dominique DESMARCHELIER

Christian DURY

Mohammed EL AMRAOUI

Myriam EL YAMAMI

Paul ERNST

Carole ETIENNE

Marie FABRE

Hervé FERNANDEZ

Zoé FORTIER

Juliette GANTEILLE

Noé GASPARINI

Anne-Céline GENEVOIS

François GRIN

Anne-Caroline JAMBAUD

Ivan KABACOFF

Phillipos KARAFERIAS

Sophie KERN

Jennifer KLINKENBERG

Michel KNEUBÜLHER

Jean-Marie KRZONOWSKI

Catherine LACHNITT

Christelle LEBLANC

Bleuenn Le BOUËDEC

Basile LECLERE

Marion LENA

Andrée LEVESQUE-SIOUI

Jean-Yves LOUDE

Jordi MACARRO FERNANDEZ

Martine Mc SWEENEY

Barthold MADER

Jean-Philippe MAGUÉ

Hubert MAIGRE

Egidio MARSICO

Jean-Baptiste MARTIN

Anne MESSÉGÉ

Patrice MEYER-BISCH

Jean-Pierre MINAUDIER

Xavier NORTH

Mark OREMLAND

Prajwal PARAJULY

Christine PEREGO

Dimitri PORCU

Jean PRUVOST

Jean SELLIER

Valérie SENGHOR

Elena SOARE

Isabel STRELOW

TIKO

Maryse TOUTANT

Christian TREMBLAY

Claire TRUCHE

Véra TUR

Patrice VANDAMME

Michèle VIANES

Jean-Luc VIDALENC

Eliane VIENNOT

Camille VORGER

Henriette WALTER

Nada YAFI

ZARBO

Ilyès ZOUARI

Anne ZRIBI-HERTZ

Yvan AMAR

Longtemps professeur de français après des études de philosophie, de lettres et de linguistique, Yvan Amar s’intéresse à la radio en constatant la terrible carence d’outils pédagogiques en matière d’oral ! Il produit donc des émissions à RFI sur la langue et la culture francophone, mais aussi sur France Culture et France Musique sur la musique et en particulier sur le jazz. Il anime maintenant le site « La Danse des Mots ».
Yvan AMAR était à la Biennale des langues le samedi 29/05 pour participer à une table ronde autour de la francophonie dans les médias, aux côtés d’Ivan KABACOFF.

Fabio ARMAND

Docteur en Sciences du langage (Université Grenoble-Alpes) et en Sciences psychologiques et anthropologiques (Università degli Studi di Torino), Fabio Armand est Maître de conférence rattaché à l’Institut Pierre Gardette (Pôle « Culture(s), Langue, Imaginaires », UR « Confluences : Sciences et Humanités », Université Catholique de Lyon).
Il a conduit ses recherches en domaine francoprovençal et dans l’Himalaya népalais, auprès des hautes castes hindoues Bahun-Chhetri de langue népalaise et de groupes ethniques de langue tibéto-birmane (Newar, Gurung orientaux).
Fabio ARMAND était à la Biennale des langues le samedi 29/05 pour participer à une table ronde sur la transfrontalité des langues, aux côtés de Jean-Baptiste MARTIN.

Jean-Baptiste AUBIN

Jean-Baptiste Aubin est maître de conférence à l’Institut National des Sciences Appliquées de Lyon, France. De 2016 à 2019 il a dirigé la Maison des Mathématiques et de l’Informatique de Lyon, ce qui l’a amené à aider à la création d’expositions (hasard, magie…), d’escape games, d’ateliers, de clubs, et à organiser des cycles de conférences (avec l’université ouverte de Lyon), dans des cinémas, des médiathèques, des universités, des collèges, des lycées, etc.
Jean-Baptiste AUBIN est intervenu à la Biennale des langues jeudi 27/05 sur le sujet du langage mathématiques.

Mathieu AVANZI

Mathieu Avanzi est maître de conférences en linguistique française (spécialité “francophonie et variété des français”) à l’UFR de Langue française, de la faculté des lettres de Sorbonne Université (Paris IV). Ses enseignements et sa recherche portent sur la variation du français dans l’espace (mots régionaux, expressions locales, variantes de prononciation et accents), et les rapports qu’entretiennent les français régionaux avec les dialectes galloromans. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages (Atlas du français de nos régions et Atlas des expressions de nos régions, Armand Colin, 2017 et 2019 ; Comme on dit chez nous – le grand livre du français de nos régions, Le Robert, 2020) et anime le blog Français de nos Régions.
Mathieu AVANZI était à la Biennale des langues dimanche 30/05 pour parler de géographie linguistique et de variations régionales du français.

Paul BACOT

Paul Bacot est professeur des universités émérite de science politique à Sciences Po Lyon, chercheur à l’UMR Triangle (CNRS/ENS de Lyon) et ancien directeur de la revue Mots. Les langages du politique (ENS Éditions). Il est notamment l’auteur de Guide de culture politique (Ellipses, 2019), Guide de sociologie politique (Ellipses, 2016), Les mots des élections (Presses universitaires du Mirail, 2012), La politique en 350 quiz (Rue des Écoles, 2012), La construction verbale du politique (L’Harmattan, 2012).
Paul BACOT a participé à la table ronde sur la langue de bois en politique aux côtés de Dominique DESMARCHELIER samedi 29/05, et est intervenu lors d’un échange sur les accents des candidats à la présidentielle.

Jean-François BALDI

Après avoir exercé les fonctions de chef de la mission Emploi et diffusion de la langue française à la DGLFLF, où il était notamment responsable des dossiers juridiques et internationaux, monsieur Jean-François BALDI est maintenant délégué général adjoint à la langue française et aux langues de France, chargé auprès monsieur Paul de Sinety de l’animation et de la coordination de la politique linguistique du gouvernement.
Jean-François BALDI est intervenu vendredi 28/05 lors de la Biennale des langues au sujet des textes juridiques relatifs à l’emploi de la langue française en France, de l’ordonnance de Villers-Cotterêts en 1959 jusqu’à la loi Toubon du 4 août 1994.

Samantha BARENDSON

Samantha Barendson, poète franco-italo-argentine née en 1976, aime travailler en collaboration avec d’autres poètes, peintres, musiciens, illustrateurs ou photographes. Elle aime également porter ses textes sur scène, un peu frustrée de n’être pas une chanteuse de tango. Elle fait partie des collectifs Le syndicat des poètes qui vont mourir un jour et Le cercle de la maison close.
Samantha BARENDSON était à la Biennales des langues vendredi 28/05 pour parler du pluriculturalisme et de navigation entre les langues aux côtés de Michel KNEUBUHLER.

Jean-Pierre BARNAUD

Jean-Pierre BARNAUD est enseignant et chargé de mission pour les éléves allophones au CASNAV de l’académie de Lyon, en charge de l’accompagnement des enseignements et de l’administration du site internet du CASNAV.
Jean-Pierre BARNAUD est intervenu en direct vendredi 28/05 sur le plateau de la Biennale des langues aux côtés de Nathalie BLANC, Bleuenn Le BOUËDEC et Marie-Pierre DEGEORGES pour présenter un projet européen de Valorisation des parcours linguistiques et interculturels des éléves de 6 à 18 ans à travers une application de portfolio numérique des langues.

Michel BERT

Michel BERT est chercheur en linguistique. Il s’intérsse tout particulièrement à la diversité linguistique et ses sources ainsi qu’aux langues en danger. Assistant de recherche puis maître de conférences à l’institut Pierre-Gardette et à l’université Lumière-Lyon 2, il est enseignant-chercheur au laboratoire Dynamique du langage.
Michel BERT était en direct à labiennales des langues samedi 29/05 pour un échange portant sur les langues en danger.

Bernhard BIENZ

Consul à Lyon représentant général de Suisse à Lyon, Bernhard BIENZ a participer à la Biennale des langues. Le Consulat général de Suisse à Lyon avait invité Marine BOREL, docteure en linguistique française à l’Université de Fribourg. N’ayant pas pu adapter son intervention au format exceptionnel de la Biennale durant l’année 2021, elle la reporte à la Biennale des langues en 2022.
Bernhard BIENZ est intervenu vendredi 28/05 pour présenter la situation linguistique en Suisse.

Nathalie BLANC

Nathalie BLANC est maître de conférences en sciences de l’éducation à l’institut national supérieur du professorat et de l’éducation (laboratoire ICAR et Université Lyon 1), ou elle est aussi chargée de mission aux relations internationnales. En 2005, elle soutient un doctorat en sciences du langage sur l’appropriation du Français Langue Etrangère (FLE) chez les enfants.
Nathalie BLANC était à la Biennale des langues jeudi 27/05 pour évoquer son parcours linguistique et ses tissages entre mobilités, enseignement et recherche, et vendredi 28/05 pour présenter un projet européen de portfolio des langues numériques, aux côtés du CASNAV, de la DRAREIC et de la DFIE.

Philippe BLANCHET

Provençal d’origine et breton d’adoption, spécialiste du plurilinguisme dans les pays francophones, des variations du français et de la langue provençale, expert en politique linguistique pour de grands organismes internationaux (OIF, AUF, ONU, UNESCO, Conseil de l’Europe…), j’ai aussi beaucoup travaillé au Maghreb. Mes travaux portent principalement sur le traitement des langues minoritaires et des variétés du français. Ils m’ont conduit à identifier des discriminations à prétextes linguistiques que j’ai appelées “glottophobie”.
Philippe BLANCHET est intervenu dimanche 30/05 sur la question de la devalorisation ou du rejet liés à des prétextes linguistiques.

Benjamin BOUTIN

Diplômé de Sciences Po Aix, de l’université Paris Saclay et de l’Ecole nationale d’administration publique du Québec, Benjamin BOUTIN est président-fondateur de Francophonie sans frontières, directeur exécutif de France-Canada et collaborateur parlementaire. Il à la Représentation permanente de la France auprès de l’Union européenne, au ministère de la Défense, à l’Assemblée nationale de France et du Québec ainsi qu’à Radio-Canada.
Benjamin BOUTIN est intervenu à la Biennale des langues samedi 29/05 dans le cadre de la table-ronde “Regards croisés sur la francophonie d’aujourd’hui”, aux côtés d’Illyès ZOUARI.

Grégoire BRAULT

Après avoir été directeur d’Alliances françaises à l’étranger (Pologne, Slovaque, Zambie, Malawi) et expert auprès de l’organisation internationale de la francophonie (OIF), Grégoire Brault est directeur de l’Alliance française de Lyon depuis 2018 où il développe, avec ses équipes le projet « le français au sens propre » qui vise à lier apprentissage du français et développement durable.
Grégoire BRAULT a préparer pour la Biennales des langues une vidéo de présentation de l’Alliance française de Lyon et de ses actions, à consulter sur le site de la Biennale des langues.

Patrick CHARAUDEAU

Professeur émérite de l’Université Sorbonne Paris-Nord et chercheur au “Laboratoire Communication et Politique” du CNRS-Irisso.
Il est intervenu à la Biennale des langues samedi 29/05 dans le cadre d’une table ronde sur la féminisation du langage aux côtés de Michèle Vianès de Regard de femmes, et lors d’unéchange sur la langue et l’humour dimanche 30/05.

Florence CHENU

Florence CHENU est ingénieur en traitement et analyse de données linguistiques. Elle est chargée d’enseignement ISPEF et LESLA à l’Université Lumière-Lyon 2 et à l’Institut des sciences et techniques de la réadaptation de l’Université Claude-Bernard-Lyon 1. Elle est co-responsable de l’axe DENDY au laboratoire Dynamique du langage.
Florence CHENU est intervenue en direct à la Biennale des langues jeudi 27/05 pour présenter une cartographie de la diversité linguistique dans le monde.

Kyriakos CHOURAS

Kyriakos CHOURAS est secrétaire de Defkalion association culturelle franco-hellénique. Il a fait ses études en lettres classiques, philosophie, sciences humaines et management.
Kyriakos CHOURAS était à la Biennale des langues jeudi 27/05 pour parler des mythes grecs et de l’étymologie des mots grecs avec Irini Djeran-Maigre.

Isabelle CROS

Enseignante-chercheuse en didactique des langues et des cultures, Isabelle Cros slame à ses soirs perdus. Elle anime des ateliers d’écriture créative et a fondé en 2020 le Concours Inalco de la nouvelle plurilingue dans le cadre du projet dialingue.
Pour la Biennale des langues, Isabelle CROS a préparé une conférence-performance à deux voix présentant le Projet d/ial/ingue, aux côtés de la comédienne Cécile Dominjon. L’intervention est disponible sur le site de la Biennale des langues.

Marie-Pierre DEGEORGES

Marie-Pierre DEGEORGES est inspectrice de l’Éducation nationale et chargée de mission premier degré à la Délégation Formation Innovation Expérimentation de la région académique Auvergne-Rhône-Alpes.
Marie-Pierre DEGEORGES est intervenue en direct vendredi 28/05 sur le plateau de la Biennale des langues aux côtés de Nathalie BLANC, Bleuenn Le BOUËDEC et Jean-Pierre BARNAUD pour présenter un projet européen de valorisation des parcours linguistiques et interculturels des élèves de 6 à 18 ans à travers une application de portfolio numérique des langues.

Elisa DEMURU

Elisa DEMURU est une éthnologue qui étudie le comportement et la cognition sociale chez les grands singes, chimpanzés et bonobos en particulier. Elle s’intéresse à la communication chez ces espèces pour mieux comprendre l’évolution du langage humain. Actuellement elle est chercheuse post-doctorante au Laboratoire Dynamique Du Langage (DDL) à Lyon et au sein de l’Équipe de Neuro-Ethologie Sensorielle (ENES) à Saint-Étienne.
Elisa Demuru était à la Biennale des langues cette année pour parler de la communication des grands singes et de l’évolution du langage jeudi 27 et vendredi 28/05.

Irini DJERAN-MAIGRE

Irini DJERAN-MAIGRE est présidente de Defkalion, association culturelle franco-hellénique, professeure de génie civil à l’INSA Lyon.
Irini DJERAN-MAIGRE était à la Biennale des langues jeudi 27/05 pour parler des mythes grecs et de l’étymologie des mots grecs avec Kyriakos CHOURAS.

Paul de SINETY

Ancien directeur du livre et des savoirs à Culturesfrance et à l’Institut français, Paul de SINETY a été conseiller de coopération adjoint à l’ambassade de France à Rabat et directeur général adjoint de l’institut français du Maroc (2013-2015) et commissaire général de Francfort en français à la Foire internationale du livre de Francfort (2015-2017). En 2018, il est chargé d’une mission sur l’amélioration de la création et de la diffusion d’artistes francophones en France, du commissariat de l’exposition permanente du projet de Villers-Cotterêts, dédiée à la langue française. Sur proposition du ministre de la Culture, il est nommé délégué général à la langue française et aux langues de France (conseil des ministres du 14 novembre 2018).
Paul de SINETY est intervenu à la Biennale des langues lors de l’inauguration officielle et dans le cadre d’un échange sur la langue en tant que ciment du pacte républicain pour la cohésion sociale

Dominique DESMARCHELIER

Linguiste; co-directeur de la revue Mots. Les langages du politique et spécialiste d’analyse du discours politique et publicitaire, Dominique Desmarchelier est aussi le fondateur du DESS « Intelligence de la communication écrite » (1992 à 2010) devenu Master 2 pro « Expertise en sémiologie et communication » en 2005. Il est aujourd’hui retraité de l’Université Paris-Descartes.
Dominique Desmarchelier est intervenu dans le cadre d’une table ronde sur la langue de bois en politique aux côtés de Paul Bacot samedi 29/05.

Christian DURY

Christian DURY est ingénieur de recherche et co-responsable du Pôle image animée et audio (PI2A) de la Maison des sciences de l’Homme Lyon Saint-Étienne.
Christian DURY était en direct à la Biennale des langues vendredi 28/05 pour participer à une discussion avec Egidio MARSICO et Jennifer KRZONOWSKI autour du film réalisé dans le cadre des ateliers menés par le laboratoire Dynamique du langage auprès des élèves du collège Gabriel-Rosset à Lyon.

Mohammed EL AMRAOUI

Poète, performeur et traducteur, né en 1964 à Fès (Maroc), Mohammed EL AMRAOUI vit en France depuis 1989. Il écrit en français et en arabe et se produit dans différents lieux et festivals, seul ou avec des musiciens, en France et à l’étranger. Il anime des ateliers d’écriture, de mise en voix et de mise en espace depuis 1993. Il a notamment écrit Un palais pour deux langues (éd. La passe du vent, 2019) et a traduit plusieurs livres parmi lesquels Anthologie de la poésie marocaine contemporaine (2006), et Interludes poétiques de Palestine (2019).
Mohammed EL AMRAOUI a participé à la table ronde sur la traduction en poésie et est intervenu lors d’une discussion sur le thème « Comment choisit-on un jour de faire de la langue étrangère une langue à soi ? » dimanche 30/05.

Myriam EL YAMAMI

Conteuse et écrivaine, Myriame EL YAMAMI a flâné sur plusieurs continents à la recherche de ce métissage des cultures et des rêves de l’humanité. Elle en a ramené des sons et des images uniques qu’elle partage avec passion depuis 20 ans. Elle enseigne depuis 2013 la sociologie de la culture et de l’oralité ainsi que la pratique du conte à l’UQAM. Elle est vice-présidente de DAM (Diversité artistique Montréal).
Myriame EL YAMAMI est intervenue en direct à la Biennale dans le cadre d’une table ronde sur l’expérience de la langue organisée par Anne-Céline Genevois (Projet Ose / Caravane Canada – Québec) avec Zoé Fortier et Andrée Levesque.

Paul ERNST

Paul ERNST est un drôle de zèbre qui habite un pays étrange, la Belgique. Il adore se ressourcer dans les salles de théâtre où il écoute le murmure de l’obscurité et la vibration des paroles qui s’élèvent. Il a coordonné pendant plusieurs années une Caravane des dix mots sur le territoire de Belgique francophone. Il a écrit quelques livres sur son pays, les bibliothèques, la construction de l’Europe ou la bande dessinée. Il enseigne les rudiments du français à des apprenants adultes. Depuis quelques mois, il est membre du Conseil des langues et des politiques linguistiques de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
Paul ERNST était présent à la Biennale des langues et est intervenu dans des échanges et tables rondes sur la francophonie et les grandes aires linguistiques tout au long des quatre jours de direct.

Carole ETIENNE

Ingénieure de recherche au Laboratoire ICAR (Interactions Corpus Apprentissages Représentations), Carole ETIENNE est venue à la Biennale des langues pour sensibiliser aux difficultés du français parlé dans nos échanges au quotidien et proposer des solutions pour faciliter son enseignement.
Carole ETIENNE est intervenue en direct à la Biennale des langues vendredi 29/05

Marie FABRE

Marie FABRE, invitée de la Maison de la poésie Rhône-Alpes, est poète, chercheuse et traductrice français-italien. Elle a traduit les ouvrages de grands noms de la littérature italienne tels que Pier Paolo Pasolini ou encore Cesare Pavese.
Marie FABRE était à la Biennale des langues en direct dimanche 30/05 pour participer à une table ronde sur la traduction en poésie aux côtés de Dimitri Porcu (Maison de la poésie Rhône-Alpes) et Mohammed EL AMRAOUI.

Hervé FERNANDEZ

Hervé FERNANDEZ assure les fonctions de directeur de l’ANLCI depuis 2011. Après avoir exercé le métier de juriste d’entreprise, il a été chargé de mission à la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (ministère de l’Emploi). Il apporte alors son concours à la préfiguration et à la mise en place de l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme qu’il intègre comme secrétaire général. De 2001 à 2010, il est plus particulièrement chargé de l’action territoriale et des relations avec les milieux économiques pour développer la lutte contre l’illettrisme dans les entreprises.
Hervé FERNANDEZ est intervenu en direct vendredi 28/05 pour présenter la réalité des situations d’illettrisme en France et le mode d’action de l’ANLCI.

Zoé FORTIER

Zoé FORTIER est une artiste multidisciplinaire fransaskoise originaire de Zénon Park en Saskatchewan. Sa pratique artistique est informée par la méthodologie de recherche ethnographique dans la production d’œuvres installatives ou performatives. Zoé s’intéresse aux enjeux reliés à la production et à l’évolution des notions de culture, d’identité et de langue.
Zoé FORTIER est intervenue en direct à la Biennale dans le cadre d’une table ronde sur l’expérience de la langue organisée par Anne-Céline Genevois (Projet Ose / Caravane Canada – Québec) avec Myriame EL YAMAMI et Andrée LEVESQUE

Juliette GANTEILLE

Juliette GANTEILLE est chargée des outils graphiques et pédagogiques à Stimultania. Elle a suivi des études de design de produits, qu’elle a aujourd’hui à cœur d’appliquer à des projets liés à la médiation et à la pédagogie autour de sujets tels que la physique quantique. À Stimultania, elle a participé à la création du jeu Les Mots du clic. Constitué de 94 cartes-mots illustrées, Les Mots du clic accompagne les joueurs dans l’élaboration d’une critique d’image photographique.
Juliette GANTEILLE est venue présenter Les Mots du clic en direct jeudi 27/05 au cours d’une table ronde sur la création de jeux autour des langues aux côtés de Mark OREMLAND (Mundolingua) et Egidio MARSICO (DDL).

Noé GASPARINI

Noé Gasparini est le chef de projet du Dictionnaire des francophones à l’Institut international pour la Francophonie – Université Jean-Moulin-Lyon 3. Il pilote la conception et le développement de cet outil numérique de description du français parlé partout dans le monde. Son parcours l’a mené de la linguistique à la lexicographie en naviguant des approches de terrain à la rédaction collaborative en ligne.
Noé Gasparini était à la Biennale des langues et a participé à une table ronde sur la construction des dictionnaires aux côtés de Jean PRUVOST dimanche 30/05.

Anne-Céline GENEVOIS

Après avoir coordonné la Caravane Rhône-Alpes de 2006 à 2009, Anne-Céline GENEVOIS s’installe à Montréal où elle fonde et dirige l’organisme de création artistique Projet Ose, porteur de la Caravane Canada – Québec. Elle réalise par ailleurs des documentaires sur les enjeux liés à l’identité linguistique, au droit à la langue et à l’hospitalité des langues et coordonne le collectif de femmes artistes Art Entr’Elles.
Anne-Céline GENEVOIS était en direct à la Biennale des langues jeudi 27/05 dans le cadre d’une table ronde sur l’expérience de la langue conçue par Projet Ose, qui donnait à la parole à trois artistes panélistes francophones : Andrée LEVESQUE SIOUI, Zoé FORTIER et Myriame EL YAMAMI.

François GRIN

François GRIN est professeur d’économie à la Faculté de traduction et d’interprétation (FTI) de l’Université de Genève. Ses travaux portent notamment sur l’économie du multilinguisme et l’évaluation des politiques linguistiques. Il a dirigé de nombreux projets interdisciplinaires dans ces domaines, notamment MIME (Mobility and Inclusion in Multilingual Europe – FP7, Commission européenne). Il est rédacteur en chef de la revue internationale de politique linguistique Language Problems and Language Planning.
Invité des Jéco – Journées de l’économie (partenaire de la Biennale des langues), François GRIN est intervenu à la Biennale vendredi 28/05 au sujet de l’économie des langues.

Anne-Caroline JAMBAUD

Anne-Caroline JAMBAUD est directrice du pôle Idées à Arty Farty, association européenne au service de la jeunesse, des cultures innovantes, du renouvellement démocratique et de l’intérêt général. Co-fondatrice du journal Lyon Capitale en 1994, elle a été rédactrice en chef culture de cet hebdomadaire jusqu’en 2008, date à laquelle elle a créé une agence éditoriale, acj, qui réalise notamment des dossiers journalistiques en prospective urbaine et sociétale. Elle a également collaboré à divers titres de presse, dont le quotidien Libération et le magazine Grains de sel.
Anne-Caroline JAMBAUD a participé à la modération des échanges en direct à la Biennale des langues dimanche 30/05.

Ivan KABACOFF

Depuis 2012, Ivan KABACOFF présente chaque semaine sur TV5MONDE « Destination francophonie », une émission sur la langue française et la francophonie dans le monde. Il a d’abord travaillé dans les services culturels des ambassades de France pour promouvoir l’enseignement du français, avant d’entrer au ministère des Affaires étrangères à Paris où il met en place des campagnes de communication en faveur de la langue française à destination du réseau culturel français à l’étranger. En 2009, il rejoint la direction de la communication de TV5MONDE pour développer des partenariats autour de la francophonie et renforcer la promotion du service d’apprentissage et d’enseignement du français propre à la chaîne.
Ivan KABACOFF était à la Biennale des langues pour parler de la Francophonie dans les médias, notamment dans le cadre d’une table ronde aux côtés de Yvan AMAR samedi 29/05.

Phillipos KARAFERIAS

Depuis 2018, Philippos KARAFERIAS est professeur de langue grecque à l’Association I MILIA (Association à Lyon pour la promotion et l’enseignement de la langue et de la culture grecques).Depuis 2019, Il est aussi doctorant en lettres, avec une spécialité en langues et civilisations de l’ Antiquité, Université Grenoble – Alpes et membre du laboratoire LITT&ARTS (Arts et pratiques du texte, de l’image, de l’écran et de la scène) à Grenoble.
Philippos KARAFERIAS est venu présenter en direct la langue grecque et son histoire dimanche 30/05.

Sophie KERN

Sophie KERN est chargée de recherches au laboratoire Dynamique du langage à Lyon. Elle travaille sur le développement du langage (babillage, premiers mots et émergence de la grammaire) chez le jeune enfant de moins de 3 ans dans une perspective systémique et translinguistique. En parallèle, elle mène des travaux autour de la prévention des troubles du langage avec la création et l’étalonnage d’outils d’évaluation de la communication ainsi que l’élaboration et l’évaluation de dispositifs visant à prévenir les inégalités langagières.
Sophie KERN est intervenue à la Biennale dimanche 30/05 sur le développement des mots chez le jeune enfant.

Jean-Marie KLINKENBERG

Jean-Marie Klinkenberg est professeur émérite de l’Université de Liège (Belgique), où il était titulaire de la chaire de sémiotique et rhétorique. Aussi spécialiste des cultures francophones et de la sociolinguistique, il a publié près de 700 travaux dans ces domaines précités. Naguère président du Conseil de la politique linguistique de la Belgique francophone, il est membre de l’Académie royale de Belgique.
Jean-Marie Klinkenberg était présent à la Biennale des langues et est intervenu dans un échange sur la diversité du français samedi 29/05 et sur la traduction dimanche 30/05 aux côtés d’Henriette Walter.

Michel KNEUBÜLHER

Ancien conseiller « langue française » à la DRAC Rhône-Alpes, Michel KNEUBÜLHER est spécialiste en politiques culturelles, qu’il enseigne au sein de plusieurs établissements de l’enseignement supérieur. Il a écrit et co-écrit de nombreux livres, dont Détours & Déclics, un ouvrage qui se fonde sur le constat que les pratiques artistiques et culturelles peuvent contribuer à améliorer les compétences langagières.
Michel KNEUBÜLHER, membre du Comité restreint de la Biennale des langues, a participé en direct vendredi 28/05 à deux échanges sur la traduction avec Jean-Pierre MINAUDIER et Samantha BARENDSON, et a animé le samedi 29/05 la rencontre avec Véra TUR.

Jennifer KRZONOWSKI

Jennifer KRZONOWSKI est docteure en psychologie au laboratoire Dynamique du langage. Ses missions au laboratoire sont d’aider au montage de protocoles expérimentaux destinés à étudier le développement et le traitement du langage. Elle a collaboré à la conception du jeu [kosmopoli:t], un jeu plurilingue de vulgarisation des connaissances scientifiques dans lequel les joueurs doivent gérer un restaurant proposant des spécialités culinaires de tous les continents.
Jennifer KRZONOWSKI était à la Biennale des langues vendredi 28/05 pour participer à une discussion avec Egidio MARSICO autour du film réalisé dans le cadre des ateliers menés par le laboratoire Dynamique du langage auprès des élèves du collège Gabriel-Rosset à Lyon.

Catherine LACHNITT

Catherine LACHNITT est inspectrice d’académie et inspectrice pédagogique régionale (IA IPR) de lettres. Elle est responsable du CASNAV (Centre académique pour la scolarisation des enfants allophones nouvellement arrivés et des enfants issus des familles itinérantes et de voyageurs) de l’Académie de Lyon.
Catherine LACHNITT était présente en direct à la Biennale des langues jeudi 27/05 dans le cadre d’une table ronde sur le plurilinguisme à l’école avec Christine Perego (CASNAV), Martine Mc SWEENEY (Croix-Rouge / Evala) et Maryse TOUTANT (Croix-Rouge) animée par Marion LENA (Pôle allophones).

Christelle LEBLANC

Christelle LEBLANC est chargée de mission nationale à l’ANLCI (Agence nationale de lutte contre l’illettrisme). dont les missions essentielles portent sur la mesure de l’illettrisme, la coordination des décisions et actions menées au niveau national et sur tous les territoires et la mise au point d’outils de prévention et de lutte contre l’illettrisme.
Christelle LEBLANC est intervenue à la Biennale des langues dimanche 30/05 dans le cadre d’une présentation de la réalité de l’illettrisme, en compagnie d’Anne MESSÉGÉ.

Bleuenn Le BOUËDEC

Bleuenn Le BOUËDEC est chargée de mission à la Délégation régionale académique aux relations européennes, internationales et à la coopération (DRAREIC) de l’Académie de Lyon.
Bleuenn Le BOUËDEC était en direct vendredi 28/05 sur le plateau de la Biennale des langues aux côtés de Nathalie BLANC (INSPÉ), Jean-Pierre BARNAUD (CASNAV) et Marie-Pierre DEGEORGES (DFIE) pour présenter un projet européen de valorisation des parcours linguistiques et interculturels des élèves de 6 à 18 ans à travers une application de portfolio numérique des langues.

Basile LECLERE

Basile LECLERE est maître de conférences à la faculté LEA / LLCE de l’Université Jean-Moulin-Lyon 3, où il enseigne la littérature et culture sanskrit et indienne depuis 2014. Il était auparavant professeur de français et latin dans différents établissements scolaires avant de rejoindre la faculté des langues de l’Université Lyon 3 en tant que professeur assistant en 2010.
Basile LECLERE a participé à deux tables rondes en direct à la Biennale des langues sur la diversité linguistique en Inde dimanche 30/05 aux côtés de l’auteur Prajwal PARAJULY.

Marion LENA

Marion LENA est chargée de mission au Pôle allophones de l’Académie de Lyon. Elle est membre du Comité restreint qui a participé à la mise en place de la Biennale des langues.
Marion LENA était présente à la Biennale des langues jeudi 27/05 pour animer une table ronde sur le plurilinguisme à l’école en compagnie de Catherine LACHNITT (CASNAV), Christine PEREGO (CASNAV), Martine Mc SWEENEY (CroixRouge / Evala) et Maryse TOUTANT (Croix-Rouge). Elle a également participé à la discussion autour du projet LG(ID)F vendredi 29 mai aux côtés d’Elena SOARE, Anne ZRIBI-HERTZ, Christine PEREGO, Jean-Luc VIDALENC et Egidio MARSICO.

Andrée LEVESQUE-SIOUI

Andrée LEVESQUE-SIOUI est wendat de la communauté de Wendake près de Québec, sa ville natale. Autrice-compositrice-interprète, elle explore les chants sacrés du monde puis s’attarde à ceux de sa propre tradition. C’est avec reconnaissance qu’elle enseigne la langue wendat aux adultes de sa communauté.
Andrée LEVESQUE-SIOUI est intervenue en direct à la Biennale dans le cadre d’une table ronde sur l’expérience de la langue organisée par Anne-Céline GENEVOIS (Projet Ose / Caravane Canada – Québec) avec Myriame EL YAMAMI et Zoé FORTIER.

Jean-Yves LOUDE

Jean-Yves LOUDE est un ethnologue, poète, romancier, scénariste de cinéma et auteur d’ouvrages pour la jeunesse français. Il a débuté par le journalisme et demeure un conteur hors pair pour partager le goût de l’Autre et de l’Ailleurs. Il est aussi auteur d’essais et de récits pour adultes, en lien avec les pays dans lesquels il a effectué de nombreux voyages et séjours, au premier titre desquels le pays Kalash (hautes vallées himalayennes du Pakistan), le Mali, le Burkina Faso mais aussi toutes les terres et îles lusophones : Portugal, Brésil, Cap-Vert, Sao Tomé…
Jean-Yves Loude est intervenu en direct jeudi 27/05 pour parler de la langue et de la culture kalash.

Jordi MACARRO FERNANDEZ

Invité de l’Institut Cervantes, Jordi MACARRO FERNANDEZ est docteur en histoire. Il a enseigné l’espagnol dans plusieurs universités françaises. Il est par ailleurs chercheur associé aux laboratoires Texte-Image-Langue (Centre inter-langues de l’Université de Bourgogne et au Centre d’ études en civilisations, lettres et langues étrangères de l’Université de Lille). Parmi ses axes de recherche, Jordi Macarro Fernández s’intéresse à la traduction audiovisuelle et à la problématique des sous-titres français-espagnols dans les productions filmiques.
Jordi ACARRO FERNANDEZ a participé en direct à la Biennale samedi 29/05 pour parler de l’aire linguistique espagnole.

Martine Mc SWEENEY

Martine Mc SWEENEY est chargée d’études plurilinguisme et interculturalité pour la filière enfance et familles de la Croix-Rouge en Auvergne-Rhône-Alpes. Elle est également la fondatrice d’Evala, structure pour laquelle elle agit en tant que consultante et formatrice sur les questions d’éveil aux langues.
Martine Mc SWEENEY était présente en direct à la Biennale des langues jeudi 27/05 dans le cadre d’un échange sur le montage d’un projet de valorisation des langues maternelles en établissement d’accueil du jeune enfant avec Maryse TOUTANT (Croix-Rouge) et d’une table ronde sur le plurilinguisme à l’école avec Catherine LACHNITT et Christine PEREGO (CASNAV) animée par Marion LENA (Pôle allophones).

Barthold MADER

Après l’obtention d’un double diplôme franco-allemand, Berthold MADER a d’abord travaillé dans des structures culturelles et universitaires en Allemagne, en Irlande et au Mexique avant de venir en France en 1991 où il a été recruté comme lecteur à l’Université Lumière-Lyon 2, puis enseignant-chercheur à l’Université Jean-Monnet de Saint-Étienne. En 1996, il a intégré le Centre des humanités de l’INSA de Lyon (Institut national des sciences appliquées) en tant que professeur agrégé. Il y est actuellement le co-responsable de la section d’allemand.
Berthold MADER a participé à la table ronde « Peut-on tout dire dans toutes les langues ? » dimanche 30/05 aux côtés d’Isabel STRELOW et Paul ERNST.

jean-Philippe MAGUÉ

Jean-Philippe MAGUÉ est maître de conférences en sciences du langage et humanités numériques à l’ENS de Lyon, membre du laboratoire ICAR et directeur adjoint de l’Institut rhônalpin des systèmes complexes (IXXI). Ses recherches sont à l’intersection entre sciences des données et sciences du langage. Il s’intéresse notamment à la variabilité et au changement linguistique sur les médias sociaux.
Jean-Philippe MAGUÉ est intervenu en direct vendredi 28/05 sur le sujet « Tout normer, c’est se tromper ? On ne ditpas “C’est qui qui” mais “Qui est-ce qui”! ».

Hubert MAIGRE

Hubert MAIGRE est astronome amateur, chercheur au CNRS en mécanique. Il est membre de Defkalion, association culturelle franco-hellénique.
Hubert MAIGRE est intervenu en direct à la Biennale des langues jeudi 27/05 pour présenter la langue grecque, les mythes grecs et leur rapport à l’astronomie.

Egidio MARSICO

Egidio MARSICO est linguiste correspondant communication et documentaliste pour le CNRS au laboratoire Dynamique du langage. Il étudie notamment la complexité des systèmes phonologiques et l’évolution du langage et des langues. Il a collaboré à la conception du jeu [kosmopoli:t], un jeu plurilingue de vulgarisation des connaissances scientifiques dans lequel les joueurs doivent gérer un restaurant proposant des spécialités culinaires de tous les continents.
Egidio MARSICO, membre du Comité restreint de la Biennale des langues, a participé à de nombreux échanges tout au long des quatre jours de direct, notamment à la table ronde sur la création de jeux autour des langues jeudi 27/05 aux côtés de Mark OREMLAND (Mundolingua) et Juliette GANTEILLE (Stimultania).

Jean-Baptiste MARTIN

Professeur honoraire des Universités, Jean-Baptiste MARTIN est conseiller scientifique de l’Institut PierreGardette (UCLy). Spécialiste du parler des Lyonnais, il est aussi l’auteur ou le co-auteur d’une trentaine d’ouvrages portant sur le francoprovençal, l’occitan et la variation géographique du français.
Jean-Baptiste MARTIN est intervenu en direct à la Biennale des langues samedi 29/05 pour présenter les spécificités du parler des Lyonnais puis participer à une table ronde sur la transfrontalité des langues en compagnie de Fabio ARMAND.

Anne MESSÉGÉ

Après s’être formée à la psychologie du développement cognitif, Anne MESSÉGÉ s’est spécialisée sur la question de l’écrit et, par la suite, de l’illettrisme. Elle est aujourd’hui chargée de mission régionale auprès de l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme (ANLCI). Elle assure aussi un enseignement comme maître de conférences associée en psychologie à l’Université Lumière-Lyon 2(formation et illettrisme) ainsi que du conseil en formation sur cette question (CAFOC de Lyon).
Anne MESSÉGÉ est intervenue à la Biennale des langues dimanche 30/05 dans le cadre d’une présentation de la réalité de l’illettrisme, en compagnie de Christelle LEBLANC.

Patrice MEYER-BISCH

Patrice MEYER-BISCH est le président de l’Observatoire de la diversité et des droits culturels et coordinateur de la chaire UNESCO pour les droits de l’homme et la démocratie de l’Université de Fribourg. Il a notamment participé à la rédaction de la Déclaration de Fribourg sur les droits culturels et a co-écrit le Manifeste pour l’hospitalité des langues (La passe du vent, 2012) porté par la Caravane des dix mots.
Patrice MEYER-BISCH est intervenu en direct à la Biennale des langues jeudi 27/05 dans le cadre d’une intitulée « La peau des mots », évoquant la mémoire des mots et la porosité de leur signification aux différentes expériences collectives et individuelles.

Jean-Pierre MINAUDIER

Né à Lyon en 1961, Jean-Pierre MINAUDIER a suivi des études à l’ENS à Paris. Il enseigne l’histoire en classes préparatoires littéraires en banlieue parisienne (à Versailles depuis 1995). Plurilingue, il a vécu deux ans en Colombie au milieu des années 1980. Outre Poésie du gérondif, il a publié une histoire de la Colombie, une histoire de l’Estonie, et plusieurs traductions de l’estonien.Spécialiste de la traduction basque / estonien, il prépare actuellement une grammaire du basque.
Jean-Pierre MINAUDIER est intervenu en direct vendredi 28/05 au sujet de la traduction à partir d’une langue non indo-européenne (les exemples de l’estonien et du basque).

Xavier NORTH

Ancien délégué général à la langue française et aux langues de France (2004-20014), Xavier NORTH est aujourd’hui inspecteur général honoraire des affaires culturelles, après avoir fait une longue carrière dans le domaine de la diplomatie culturelle (New York, Rome, Londres) qu’il a dirigée au Quai d’Orsay pendant 3 ans (2002-2004).
Xavier NORTH était en direct à la Biennale des langues dimanche 30/05 pour parler du français au défi de la pluralité : quels rapports entretient le français avec la pluralité des langues parlées sur le territoire français ?

Mark OREMLAND

Néo-Zélandais d’origine, Mark OREMLAND est venu en France en 1994. Il a suivi des études de science du langage à Paris V Descartes avec l’idée en tête de faire un musée de langues, qui n’existait pas ailleurs dans le monde. Son bébé est né en octobre 2013 : le Mundolingua.
Mark OREMLAND était présent à la Biennale des langues, où il a présenté le Mundolingua vendredi 28/05 et a participé à la table ronde sur la création de jeux sur les langues jeudi 27/05 aux côtés d’Egidio MARSICO (DDL) et Juliette GANTEILLE (Stimultania).

Prajwal PARAJULY

Prajwal PARAJULY est fils d’un père indien et d’une mère népalaise. Fuir et revenir, son premier roman traduit en français (Éditions Emmanuelle Collas, 2020), a été finaliste du Prix du premier roman étranger et du Prix Émile-Guimet de littérature asiatique. Prajwal a également été nommé pour le Dylan Thomas Prize au Royaume-Uni et le Story Prize aux États-Unis. Il enseigne actuellement la création littéraire à Sciences Po et sillonne les routes de France à l’invitation de l’ambassade de France et de l’Institut français en Inde.
Prajwal PARAJULY était à la Biennale des langues pour parler de la traduction de la langue hindi et de la diversité linguistique en Inde dans le cadre de deux tables rondes dimanche 30/05.

Christine PEREGO

Christine PEREGO est enseignante UPE2A et formatrice académique au CASNAV (Centre académique pour la scolarisation des enfants allophones nouvellement arrivés et des enfants issus des familles itinérantes et de voyageurs) de l’Académie de Lyon.
Christine PEREGO était présente en direct à la Biennale des langues jeudi 27/05 dans le cadre d’une table ronde sur le plurilinguisme à l’école avec Catherine LACHNITT, Martine Mc SWEENEY et Maryse TOUTANT animée par Marion LENA, et vendredi 29/05 pour prendre part à une discussion autour du projet LG(ID)F

Dimitri PORCU

Dimitri PORCU est coordinateur des actions éducatives et artistiques à la Maison de la poésie Rhône-Alpes. Musicien et poète de double nationalité française et italienne, il se passionne très tôt pour le jazz, le free-jazz, les musiques improvisées, la poésie et le lien entre « paroles et musique ». Il accompagne musicalement, depuis longtemps, de nombreux poètes et participe à de nombreux poétiques, en y mêlant ses notes.
Dimitri PORCU était à la Biennale des langues en direct dimanche 30/05 pour participer à une table ronde sur la traduction en poésie aux côtés de Marie FABRE et Mohammed EL AMRAOUI.

Jean PRUVOST

Jean PRUVOST, professeur des universités émérite, tenant des chroniques de langue radiophonique quotidiennes(France Bleu, RCF), auteur d’une cinquantaine d’ouvrages à propos des langues, Grande Médaille de la Francophonie décernée par l’Académie française en 2019, puise sans cesse dans sa collection de dix mille dictionnaires pour raconter l’histoire des mots et de la langue française. Il avoue que c’est une maladie mais qu’il croit bienfaisante !
Jean PRUVOST était à la Biennale des langues samedi 29/05 pour parler de chroniques de langue et participer à une table ronde sur la création des dictionnaires aux côtés de Noé GASPARINI.

Jean SELLIER

Né à Cambrai en 1941, Jean SELLIER est diplômé de Sciences Po Paris. Il a longtemps travaillé dans des institutions régionales à Amiens, puis s’est reconverti dans l’édition en dirigeant notamment l’Atlas des vins de France, paru en 1987. Peu après, il a élargi son horizon en concevant et rédigeant pour les Éditions La Découverte, au fil des ans, une collection de six Atlas des peuples, ouvrages d’histoire. Il a pour finir écrit Une Histoire des langues et des peuples qui les parlent, somme de 700 pages parue en 2019.
Jean SELLIER est intervenu en direct samedi 29/05 pour parler de son livre Histoire des langues et de peuples qui les parlent.

Valérie SENGHOR

Valérie SENGHOR est la directrice générale adjointe du Centre des monuments nationaux, en charge de l’innovation, du développement et des grands projets. Dans ses fonctions, elle est aussi cheffe du projet de la Cité internationale de la langue française, dans le château de Villers-Cotterêts. Elle exerce des responsabilités dans la sphère culturelle depuis plus de 20 ans, notamment dans le développement de projets innovants au sein de diverses organisations (groupes internationaux privés,jeunes entreprises innovantes, institutions publiques).
Valérie SENGHOR a présenté en direct à la Biennale samedi 29/05 le projet de la Cité internationale de la langue française, ses enjeux et ses objectifs.

Elena SOARE

Maître de conférences et chercheuse en morphosyntaxe et sémantique à l’Université Paris 8, Elena SOARE fait partie de l’équipe de coordination du projet LG(ID)F, Langues et Grammaires en (Île-de) France, qui a pour but d’archiver et rendre accessibles à un public large, en français, des informations sur les langues parlées en (Îlede-)France, tout particulièrement, mais non exclusivement, les langues de l’immigration récente.
Elena SOARE était à la Biennale des langues vendredi 28/05 pour présenter le projet LG(ID)F aux côtés Anne ZRIBI-HERTZ, Marion LENA, Christine PEREGO, Jean-Luc VIDALENC et Egidio MARSICO.

Isabel STRELOW

Diplômée en lettres modernes et en portugais, Isabel STRELOW a enseigné ces deux disciplines dans le secondaire, en école d’ingénieurs et désormais à l’Université Lumière-Lyon 2, son université d’origine. D’origine portugaise, elle a également travaillé à Rio de Janeiro comme assistante de français.
Isabel STRELOW était présente à la Biennale des langues jeudi 27/05 pour présenter la langue portugaise et a participé à la table ronde « Peut-on tout dire dans toutes les langues ? » dimanche 30/05 aux côtés de Berthold MADER et Paul ERNST.

TIKO

Musicien autodidacte c’est autour de l’an 2000 que Tiko rencontre le human beatbox et commence à s’intéresser à cette pratique très peu répandue à l’époque. Depuis 2002, friand de rencontres et de partage, il est monté sur scène au sein de plusieurs formations atypiques aux univers très différents Under Kontrol (quatuor beatbox) avec qui il est devenu champion du monde de human beatbox en 2009 et vice-champion en 2015, Pira.Ts (trio rap/flûte/beatbox), et Zaman Fabriq (quintet guitare/chant soufi/kaval/basse/beatbox).
Tiko était sur le plateau de la Biennale des langues jeudi 27/05 pour une initiation au beatbox.

Maryse TOUTANT

Maryse TOUTANT est éducatrice de jeunes enfants et responsable de l’établissement d’accueil de jeunes enfants « Oursons et compagnie », qui fait partie du réseau de crèches de la Croix-Rouge rassemblant 57 établissements.
Maryse TOUTANT était présente en direct à la Biennale des langues jeudi 27/05 dans le cadre d’un échange sur le montage d’un projet de valorisation des langues maternelles en établissement d’accueil jeune enfant avec Martine Mc Sweeney (Croix-Rouge / Evala) et d’une table ronde sur le plurilinguisme à l’école avec Catherine LACHNITT et Christine PEREGO (CASNAV) animée par Marion LENA (Pôle allophones).

Christian TREMBLAY

Christian TREMBLAY est diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris. Auteur de plusieurs ouvrages et de nombreux articles, il est chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres et dans l’ordre des Palmes académiques. Il fonde en 2005 avec plusieurs partenaires l’Observatoire européen du plurilinguisme (OEP) et organise avec ces derniers les 1res Assises européennes du plurilinguisme à Paris les 24 et 25 novembre 2005. Suivront en 2009 les 2es Assises à Berlin, en 2012 les 3es Assises à Rome, à l’Université La Sapienza, les 4es à Bruxelles en 2016 et enfin les 5es à Bucarest les 23 et 24 mai 2019. Il dirige le site internet et la Lettre d’information de l’OEP.
Christian TREMBLAY a participé à un échange en direct vendredi 28/05 au sujet des missions de l’OEP face aux enjeux de la diversité linguistique et culturelle.

Claire TRUCHE

Après une formation au Conservatoire de Grenoble, Claire TRUCHE devient comédienne en 1985, metteur en scène en 1991 et crée la Nième Compagnie en 1992. Elle revendique une recherche basée sur des études documentées (scientifiques, sociologiques, ethnographiques ou autres), pour offrir aux spectateurs une parole théâtrale, poétique et si possible avec humour, sur notre condition d’humains toujours ballottés dans ce monde en pleine mutation.
Claire TRUCHE était présente à la Biennale dimanche 30/05 dans le cadre d’une table ronde sur les créations artistiques autour des langues avec Patrice VANDAMME.

Véra TUR

Véra TUR a été tour à tour jusqu’en 2017 institutrice, professeure des écoles, maîtresse-formatrice, enfin directrice pendant 20 ans toujours dans la même école située en zone d’éducation prioritaire dans les quartiers Nord de Marseille, où elle a créé l’association Amitiés Marseillaises Culture et Partage (AMCP). Elle a privilégié l’apprentissage et la maîtrise de la langue française en instaurant des projets innovants, notamment en organisant des voyages avec ses classes vers les cinq continents suite à des échanges épistolaires avec des écoles de peuples autochtones. Elle a reçu la Légion d’honneur en remerciement de son dévouement dans un quartier défavorisé.
Vera TUR était à la Biennale des langues pour présenter en direct les Carnets de voyage samedi 29/05.

Patrice VANDAMME

Patrice VANDAMNE est comédien et metteur en scène de la compagnie Les arTpenteurs. Il met en place des formations et des animations collectives pour développer le lien social, la solidarité, la rencontre entre les âges et les cultures, tels que Le Café des langues, un spectacle multilingue à dimension participative qui valorise les richesses linguistiques du territoire dans le décor du Café des langues.
Patrice VANDAMNE était présent à la Biennale dimanche 30/05 dans le cadre d’une table ronde sur les créations artistiques autour des langues avec Claire TRUCHE.

Michèle VIANES

Michèle VIANES est née en Tunisie en 1946. Ex-enseignante, conseillère municipale déléguée à l’égalité hommes/femmes de Caluire (Métropole de Lyon), elle participe à de nombreuses associations et manifestations de sa région. Elle est la fondatrice et présidente de l’ONG féministe et laïque Regards de femmes à Lyon. En 2004, elle a publié Les Islamistes en manœuvre – Silence on manipule ! (éd. Stock) et Un voile sur la République (éd. Hors Commerce).
Michèle VIANES a participé en direct sur le plateau de la Biennale des langues à la table ronde sur la féminisation du langage samedi 29/05 aux côtés de Patrick CHARAUDEAU.

Jean-Luc VIDALENC

Enseignant UPE2A à l’école Youri-Gagarine de Vaulx-en-Velin., membre du CASNAV et ancien formateur départemental du Pôle allophones, Jean-Luc VIDALENC mène actuellement des recherches sur le plurilinguisme, notamment les différentes stratégies linguistiques familiales et leur impact sur le développement du langage et sur le parcours social et scolaire des enfants.
Jean-Luc VIDALENC était à la Biennale des langues vendredi 28/05 pour prendre part à la discussion autour du projet LG(ID)F aux côtés d’Elena SOARE, Anne ZRIBI-HERTZ, Marion LENA, Christine PEREGO et Egidio MARSICO.

Eliane VIENNOT

Éliane VIENNOT est professeuse émérite à l’Université de Saint-Étienne et membre honoraire de l’Institut universitaire de France. Spécialiste des autrices et des femmes d’État de la Renaissance, elle s’intéresse plus largement aux relations entre les femmes et le pouvoir sur la longue durée, à leur traitement historiographique et à leur transmission dans la mémoire collective (La France, les femmes et le pouvoir, 2006, 2008, 2016, 2020, le dernier à paraître). Elle contribue au renouveau des études sur la Querelle des femmes et explore également ses conséquences sur la langue française.
Éliane VIENNOT a réalisé une intervention en direct à la Biennale des langues samedi 29/05 sur la féminisation du langage intitulée « Non, le masculin ne l’emporte pas sur le féminin ! ».

Camille VORGER

Camille VORGER est maîtresse d’enseignement et de recherche à l’Université de Lausanne (UNIL/EFLE). Anciennement professeure des écoles en classe d’initiation au français puis maîtresse-formatrice et formatrice en didactique du français (IUFM de Grenoble), elle est l’auteure d’une thèse sur la poétique et la didactique du slam, de plusieurs ouvrages écrits, co-écrits ou coordonnés sur les performances poétiques et les formes contemporaines d’oralité, ainsi que de nombreux articles sur ces sujets.
Camille VORGER était à la Biennale des langues en direct vendredi 28/05 pour parler du slam, « concert de mots », en prenant pour exemples la slameuse Lauréline KUNTZ et le slameur suisse romand Narcisse.

Henriette WALTER

Henriette WALTER, née le 5 mars 1929 à Sfax (Tunisie), est une linguiste française, professeur émérite de linguistique à l’Université Rennes 2, et directrice du laboratoire de phonologie à l’École pratique des hautes études à la Sorbonne. Elle a rédigé des ouvrages de linguistique très spécialisés aussi bien que des ouvrages de vulgarisation (Le Français d’ici, de là, de là-bas).
Henriette WALTER, marraine de la Biennale des langues, était présente tout au long des quatre journées de la manifestation. Elle a participé à des tables rondes en direct sur l’étymologie des mots et la traduction et s’est rendue dans les classes pour animer des ateliers auprès du public scolaire.

Nada YAFI

Après des études de lettres modernes à la Sorbonne puis d’interprétation de conférences à l’ESIT, Nada YAFI exerce le métier d’interprète trilingue, dans les conférences internationales puis d’interprète officielle pour la langue arabe auprès des autorités françaises. Le concours de conseiller des affaires étrangères lui donne l’occasion de devenir diplomate, elle est notamment nommée consule générale de France à Dubai, aux Émirats arabes unis (2007-2010) et ambassadrice de France à Koweit (2010-2013). Elle est depuis 2014 directrice du Centre de langue et de civilisation arabes à l’IMA. Elle est chevalier de la Légion d’honneur et officier de l’ordre national du Mérite.
Nada YAFI est venue à la Biennale des langues samedi 29/05 présenter la langue arabe (une ou plusieurs ?) et participer à une table ronde sur les grandes aires linguistiques aux côtés de Paul ERNST.

ZARBO

Dessinateur autodidacte et scénariste de BD, ZARBO a parcouru le monde dans tous les sens avant de se poser il y a quelques années au Liban pour y faire sereinement des bulles (de BD). Il vient de produire la BD La Confinerie orientale, qui raconte la crise économique et sociale au Liban pendant le confinement.
ZARBO est intervenu en direct à la Biennale des langues dimanche 30/05 pour parler du rapport aux langues dans la bande dessinée à partir de la courte BD Lettre à Téta.

Ilyès ZOUARI

Ilyès ZOUARI est le président et co-fondateur du « Centre d’étude et de réflexion sur le monde francophone » (CERMF). Auparavant, il fut secrétaire général adjoint et trésorier adjoint de la revue Population & Avenir. Diplômé en gestion des affaires internationales, il s’intéresse aux questions géopolitiques, démographiques ainsi qu’au monde francophone. Spécialiste de ce dernier,conférencier et auteur du Petit Dictionnaire du monde francophone (L’Harmattan, 2015), il a écrit divers articles en la matière, publiés en ligne ou dans différents magazines spécialisés. Par ailleurs, il occupa dans le passé le poste d’administrateur de l’association Paris-Québec.
Ilyès ZOUARI était à la Biennale des langues samedi 29/05 pour prendre part à une table ronde sur la francophonie d’aujourd’hui aux côtés de Benjamin BOUTIN.

Anne ZRIBI-HERTZ

Professeure émérite de l’Université Paris 8, spécialiste en morphosyntaxe théorique et descriptive, Anne ZRIBI-HERTZ fait partie de l’équipe de coordination du projet LG(ID)F, Langues et Grammaires en (Île-de) France, qui a pour but d’archiver et rendre accessibles à un public large, en français, des informations sur les langues parlées en (Île-de-)France, tout particulièrement, mais non exclusivement, les langues de l’immigration récente.
Anne ZRIBI-HERTZ était à la Biennale des langues vendredi 28/05 pour présenter le projet LG(ID)F aux côtés d’Elena SOARE, Marion LENA, Christine PEREGO, Jean-Luc VIDALENC et Egidio MARSICO.

L’édition 0 de la Biennale des Langues s’est éffectué sous le haut patronage de :

Jean-Yves Le Drian

“Je souhaite vous féliciter pour l’organisation de cet événement et cette nouvelle initiative en faveur d’une francophonie vivante […]”

Roselyne Bachelot-Narquin

“Je souhaite vous remercier et vous féliciter pour la tenue de ce bel événement […]”

Luca Niculescu

“Je souhaite vous féliciter chaleureusement pour l’organisation de la première édition de la Biennale des langues […]”

Jack Lang

“Merveilleuse initiative. Je vous félicite chaleureusement. Votre programme paraît excitant […]”

Olivier Dugrip

Grégory Doucet

“La diversité du vivant, ce n’est pas seulement la diversité des espèces animales et végétales, c’est aussi celle des formes culturelles et/ou linguistiques […]”

Éric Carpano

Nathalie Dompnier

Avec le soutien de :

La Région Auvergne-Rhône-Alpes

Du 27 au 30 mai dernier, nous devions nous « transporter » d’un pavillon à un autre, aller à la rencontre de la langue française, des langues et de la diversité culturelle.

La Délégation générale à la langue française et aux langues de France

La Direction générale de l’enseignement scolaire

La Direction régionale des affaires culturelles Auvergne-Rhône-Alpes

La Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale

La Ville de Lyon

La Métropole de Lyon

La Métropole de Lyon soutien depuis plusieurs années la Caravane des Dix Mots.

Pavillon Langues en questions :

“L’intercompréhension désigne la possibilité entre deux locuteurs de langues différentes de comprendre grâce aux ressemblances entre leurs langues. […]”

“Association culturelle franco-hellénique créée en 1997 à Lyon, Defkalion vise à l’approfondissement des liens avec la création et la pensée de la Grèce d’aujourd’hui […]”

“Fondée en 1984, l’Alliance française de Lyon est la première école de français à Lyon. […]”

“C’est en 1816 que la Diète fédérale décida d’ouvrir un Consulat à Lyon […]”

“Créé au sein de l’Université Jean-Moulin-Lyon 3 et de l’Université de Lyon, l’Institut international pour la Francophonie est un centre de formation aux institutions de la Francophonie […]”

“L’Institut Cervantes promeut la langue et la culture espagnole ainsi que latino-américaine. […]”

“L’Institut du monde arabe a été conçu pour établir des liens forts et durables entre les pour ainsi cultiver un véritable dialogue […]”

“De nombreux acteurs de la cour du Centre Berthelot ont été partenaires de la Biennale des langues. […]”

“L’association I-Milia pour la promotion de la langue et de la culture grecques est organisatrice et gestionnaire des classes de grec […]”

“Ce projet a pour but d’archiver et rendre accessibles à un public large, en français, des informations sur les langues parlées en (Ile-de-)France […]”

“Créée en 2008, la Maison de la Francophonie de Lyon est la première d’un réseau qui vise à promouvoir les initiatives sur la francophonie […]”

“Le ministère de la Culture, à travers l’action interministérielle de la Délégation générale à langue française et aux langues de France, anime et coordonne la politique linguistique du Gouvernement […]”

Pavillon Langues et expressions :

“Coordinatrice et à l’initiative de cette première Biennale des langues, la Caravane des dix mots est un projet culturel partagé à travers plus de cinquante territoires dans le monde. […]”

“Les langues, écritures contemporaines, poésies et littératures du monde sont au cœur des projets plu- ri-artistiques de la compagnie. […]”

“La Compagnie du Sabir est allée à la rencontre de personnes allophones (participants à des cours d’alphabétisation, demandeurs d’asile, participantes d’ateliers socio-linguistiques) pour leur présenter la tragédie Andromaque de Jean Racine. […]”

“La filière enfance et famille de la Croix-Rouge regroupe neuf crèches en Auvergne-Rhône-Alpes. […]”

“L’Institut français en Inde (IFI) a pour mission de promouvoir les échanges et les partenariats culturels, linguistiques, éducatifs, universitaires et scientifiques entre la France et l’Inde. […]”

“Depuis 1985, la Maison de la poésie Rhône-Alpes œuvre pour la promotion, l’émergence, la production de la poésie contemporaine […]”

“Depuis 1992, la Nième Compagnie développe tout un répertoire de « Spectacles Tout Terrain et Tout Chemin ». […]”

“Les Passeurs d’Europe sont une manifestation qui permet le dialogue des langues et des cultures, en créant des rencontres humaines […]”

“La Tribu Hérisson réunit des musiciens, des compagnies et des artistes autour d’une démarche artistique ouverte […]”

“Le Pôle allophones du département du Rhône (DSDEN) apporte son conseil et son expertise pédagogique aux circonscriptions […]”

Pavillon Langues et société :

“L’ANLCI mobilise et travaille avec et pour ceux qui agissent au niveau institutionnel et sur le terrain pour prévenir et lutter contre l’illettrisme. […]”

“Amitiés Marseillaises Culture et Partage (AMCP 5) est une association créée dans le but de lutter contre le décrochage scolaire […]”

“Les CASNAV (Centres académiques pour la scolarisation des enfants allophones nouvellement arrivés et des enfants issus de familles itinérantes et de voyageurs) apportent leurs conseils et leur expertise pédagogique aux différents acteurs concernés par la scolarisation des élèves non-francophones […]”

“Créé en 1991, le CMTRA est une association qui œuvre à la valorisation des traditions musicales et des patrimoines culturels immatériels de la région Auvergne-Rhône-Alpes. […]”

“Installée au château de Villers-Cotterêts (Aisne), la Cité internationale de la langue française devrait ouvrir ses portes en 2022. […]”

“Les INSPÉ (instituts nationaux supérieurs du professorat et de l’éducation) proposent une formation des enseignants renouvelée, innovante et favorisant la réussite pour tous […]”

“Organisées par la Fondation pour l’Université de Lyon, les Journées de l’économie proposent pendant trois jours des conférences qui rassemblent économistes de renom […]”

“Le laboratoire ICAR, Interactions Corpus Apprentissages Représentations, se caractérise par des activités scientifiques pluridisciplinaires en linguistique et en didactique […]”

“Créée en 1987 sous le haut patronage de l’abbé Pierre, l’association Permis de vivre la ville s’oppose aux exclusions urbaines par l’implication. […]”

“L’association Regards de femmes lutte depuis 1997 pour déconstruire les stéréotypes de genre, abolir la violence faite aux femmes […]”

Pavillon Langues et jeux :

“Fondée en 2009, DULALA (D’une langue à l’autre) est un laboratoire national de ressources et de formation sur le bilinguisme […]”

“Mundolingua est un drôle de musée unique au monde qui présente tous les aspects du langage, des langues et de la linguistique d’un point de vue global. […]”

“Stimultania travaille dans le champ de l’éducation à et par l’image photographique en développant notamment un outil pédagogique innovant, […]”

Remerciement :

Organisation International de la Francophonie

Association Lyon-Québec

Les Francas

Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation

Sciences Po Lyon

Signes de Sens

La Boutique d’Ectiture

Prison Insider

Espace Pandora

Cavilam

Filigrane

Alliance Française

Le Moutard

CIEDEL

Labos de Babel

Un euro ne fait pas le printemps

Association Universitaire de la Francophonie

Valérie PERRIN

“La Biennale des langues a donné l’occasion à l’équipe de la DAAC de renforcer ses relations et son partenariat avec la Caravane des dix mots”

Jean-Yves Le Drian

Site web : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/

« Je souhaite vous féliciter pour l’organisation de cet événement et cette nouvelle initiative en faveur d’une francophonie vivante, au plus près des territoires et des citoyens. En cette année de célébration du cinquantenaire de la Francophonie, dont le Sommet, prévu à Djerba à l’automne, doit être le point d’orgue, c’est bien volontiers que j’accorde mon parrainage à la Biennale. »

Retour à la page des partenaires

Roselyne Bachelot-Narquin

Site web : https://www.culture.gouv.fr/

« Je souhaite vous remercier et vous féliciter pour la tenue de ce bel événement valorisant la diversité et l’échange autour des langues sur notre territoire. Constatant la pertinence de cette initiative de vulgarisation à travers de multiples approches, laissant la part belle à une façon artistique et culturelle d’appréhender les langues, c’est bien volontiers que j’accorde mon soutien et patronage à cette manifestation, à laquelle je souhaite « bon vent ». Une belle initiative qui valorise en même temps la langue française dans toute sa diversité, la diversité des langues et le dialogue interculturel. »

Retour à la page des partenaires

Luca Niculescu

Site web : www.placeholder.com

« Je souhaite vous féliciter chaleureusement pour l’organisation de la première édition de la Biennale des langues, ainsi que pour le dynamisme et l’implication avec lesquels vous dirigez le projet de la Caravane des dix mots. […] Je serais honoré d’accepter votre proposition et accorder mon haut patronage à cette manifestation d’envergure qui met en valeur la diversité linguistique. »
Luca Niculescu est intervenu lors de l’inauguration de la Biennale des langues samedi 29 mai 2021.

Retour à la page des partenaires

Jack Lang

Site web : https://www.imarabe.org/fr

« Merveilleuse initiative. Je vous félicite chaleureusement. Votre programme paraît excitant. Comme vous le savez, je suis un militant du plurilinguisme. […] Vous me proposez aimablement d’accorder mon haut patronage à la manifestation. Je suis honoré. Évidemment, j’accepte avec plaisir. » Jack Lang est intervenu lors de l’inauguration de la Biennale des langues samedi 29 mai 2021.

Retour à la page des partenaires

Olivier Dugrip

Site web : https://www.ac-lyon.fr/article/la-region-academique-auvergne-rhone-alpes-121621

Olivier Dugrip est intervenu lors de l’inauguration de la Biennale des langues samedi 29 mai 2021.

Retour à la page des partenaires

Grégory Doucet

Site web : https://www.lyon.fr/

“La diversité du vivant, ce n’est pas seulement la diversité des espèces animales et végétales, c’est aussi celle des formes culturelles et/ou linguistiques qui recèlent naturellement des trésors de coévolution. Opposer à l’uniformisation appauvrissante la puissance reconstructrice du jeu, la confrontation des imaginaires et les capacités insoupçonnées de réinvention de l’esprit humain… voilà une très belle ambition. La Biennale des langues est une initiative qui a du souffle. En offrant des terrains de rencontre aux explorations artistiques et scientifiques, elle a le grand mérite de rappeler à quel point notre ville est propice à la création.”

Retour à la page des partenaires

Éric Carpano

Retour à la page des partenaires

Nathalie Dompnier

Retour à la page des partenaires

Philippe MEUNIER
vice-président de le Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Site web : https://www.auvergnerhonealpes.fr/

Du 27 au 30 mai dernier, nous devions nous « transporter » d’un pavillon à un autre, aller à la rencontre de la langue française, des langues et de la diversité culturelle. Jusqu’au bout, nous l’avons espéré, mais la situation sanitaire ne nous l’a finalement pas permis cette année encore. Malgré la grande déception de toute l’équipe de la Caravane des dix mots, le Comité d’organisation de la Biennale des langues de Lyon a été capable de résilience pour transformer, en l’espace de deux semaines à peine, cette manifestation en un événement 100% numérique ! Je tiens à nouveau à saluer votre engagement et votre énergie. Cet événement, vous l’avez voulu ouvert; vous l’avez conçu comme un moment de rencontre entre les disciplines. Ainsi, vous avez invité des spécialistes, des écrivains, des artistes, mais aussi des chefs d’entreprise, du personnel de santé et du social à s’y investir. Rares sont ces événements. À nouveau un grand bravo ! Auvergne-Rhône-Alpes est un territoire qui, de par son histoire et par sa géographie, est naturellement ouvert à l’international et tourné vers le monde : nous sommes au cœur de l’Europe et voisins de l’espace méditerranéen; de très nombreuses entreprises et des ONG parmi les plus actives à l’international ont leur siège en Auvergne-Rhône-Alpes; l’espace francophone, les pays de la Francophonie sont des partenaires naturels d’Auvergne-Rhône-Alpes. La Région est par ailleurs membre fondateur de l’Association internationale des Régions francophones (AIRF) dont le siège mondial est à Lyon. M. Laurent Wauquiez, président de la Région, en assure actuellement sa présidence. Il n’est donc pas étonnant qu’une telle Biennale soit née sur notre territoire. Les collectivités territoriales ont un rôle essentiel pour la promotion et la valorisation de la langue et de la culture françaises et pour la francophonie : elles agissent dans le prolongement de l’action des États membres de la Francophonie, en faveur d’une francophonie de proximité, d’une francophonie concrète, utile, proche des gens qui parlent le français, « les français du monde ». Je sais que nous partageons cette approche et c’est la raison pour laquelle la Région Auvergne-Rhône-Alpes est heureuse d’être partenaire de cette Biennaledes langues. Au titre de sa politique internationale, la Région contribue également à la promotion de la diversité culturelle en soutenant des projets de valorisation et de sauvegarde des cultures et des patrimoines culturels locaux. La protection de la diversité culturelle est une des valeurs originelles et fondamentales de la Francophonie : la diversité culturelle affirmée et protégée par un État constitue non seulement un élément essentiel de la souveraineté d’une nation, mais aussi un vecteur de paix. Il nous appartient, à nous Français et francophones du monde, d’affirmer et de faire vivre notre identité française et nos identités francophones, notre culture française et nos cultures francophones, pour résister aux volontés hégémoniques et à un système économique qui essaye de nous réduire à la seule fonction de consommateurs. Grâce à notre détermination et à nos actions, nous réussirons.

Retour à la page des partenaires

Yves BENITAH
vice-président de la Métropole de Lyon.

Site web : https://www.grandlyon.com/

La Métropole de Lyon soutien depuis plusieurs années la Caravane des Dix Mots. Dans la continuité du travail engagé, elle accueille avec intérêt et bienveillance la création de la Biennale des langues portée par la Caravane des dix mots et son directeur Thierry Auzer, que je tiens à saluer pour son enthousiasme et sa détermination. Depuis des siècles, chaque communauté humaine, avant même de se constituer en nation, a développé une langue propre, un outil de communication et de dialogue, un langage pour dire le monde. La langue c’est aussi le partage et le métissage, dans la période que nous vivons, où une partie de nos concitoyens sont intoxiqués par des idéologies de rejet de l’autre et la désignation de bouc émissaire, responsable de tous nos maux, il est bon de rappeler que notre belle langue française, qui est toujours en mouvement, est de fruit de multiples apports : du grec au latin, de l’hébreu à l’arabe, de l’allemand à l’anglais, du breton au corse… Nous soutenons cette belle initiative, cette Biennale des langues, qui fait la part belle à la puissance du mot, à la beauté de toutes les langues qu’il nous faut préserver, au même titre que la biodiversité, faire vivre et entendre.

Retour à la page des partenaires

” L’intercompréhension désigne la possibilité entre deux locuteurs de langues différentes de se comprendre grâce aux ressemblances entre leurs langues. L’APICAD mène des actions de formation et de promotion de l’intercompréhension et vise à rassembler ses défenseurs dans une même structure, en défendant la pratique et l’éthique du plurilinguisme. L’APICAD est intervenue dans les classes de la métropole lyonnaise pour animer des ateliers autour de l’intercompréhension. Elle a également mis à disposition sur le site de la Biennale des langues un corpus de ressources en ligne sur l’intercompréhension. “

Retour à la page des partenaires

” Association culturelle franco-hellénique créée en 1997 à Lyon, Defkalion vise à l’approfondissement des liens avec la création et la pensée de la Grèce d’aujourd’hui, en proposant des espaces propices aux échanges avec la population lyonnaise. Elle organise des conférences, des ciné-débats, des soirées de poésie et littéraires, des concerts et des expositions et soutient les créations artistiques de la culture grecque. Pour cette édition numérique, l’association culturelle franco-hellénique Defkalion a participéà des discussions en direct sur le plateau TV jeudi 27/05 sur la langue grecque ainsi que sur les mythes et l’étymologie des noms de héros grecs. Elle a également animé des ateliers en classe sur ces thématiques auprès de publics scolaires. “

Retour à la page des partenaires

” Fondée en 1984, l’Alliance française de Lyon est la première école de français à Lyon. Chaque année, plus de 2 500 étudiants provenant de 130 pays différents viennent y apprendre le français dans un environnement convivial favorisant l’échange, le respect et le dialogue interculturel. L’Alliance française de Lyon sera à la Biennale 2022 pour présenter ses actions, la Fondation Alliance française et ses activités autour de la francophonie. “

Retour à la page des partenaires

” C’est en 1816 que la Diète fédérale décida d’ouvrir un Consulat à Lyon, ville dont l’importance pour l’économie suisse devenait de plus en plus grande. Le Consulat général promeut la diversité culturelle et la création artistique suisses dans son arrondissement consulaire qui comprend les régions Bourgogne-Franche-Comté et Auvergne-Rhône-Alpes. Le Consulat général de Suisse à Lyon avait invité Marine Borel, docteure en linguistique française à l’Université de Fribourg. N’ayant pas pu adapter son intervention au format exceptionnel de la Biennale cette année, elle la reporte à la Biennale des langues en 2022. Cette année, Bernhard Bienz, consul de Suisse à Lyon, est intervenu vendredi 28/05 pour présenter la situation linguistique en Suisse. “

Retour à la page des partenaires

” Créé au sein de l’Université Jean-Moulin-Lyon 3 et de l’Université de Lyon, l’Institut international pour la Francophonie est un centre de formation aux institutions de la Francophonie qui développe des recherches dans ce champ et propose des outils de réflexion pour l’avenir de cette communauté linguistique. C’est le cas du Dictionnaire des francophones, outil de consultation et de participation aux ressources lexicographiques sur la francophonie développé au sein du 2IF et piloté par la Délégation générale à la langue française et aux langues de France. Le Dictionnaire des francophones a été présenté lors de cette édition numérique de la Biennale des langues lors d’une table ronde sur la construction des dictionnaires dimanche 30/05. “

Retour à la page des partenaires

” L’Institut Cervantes promeut la langue et la culture espagnole ainsi que latino-américaine. Il propose des cours de langue, des manifestations culturelles et de la documentation sur les pays hispanisants. L’Institut Cervantes présentait cette année la langue espagnole en tant qu’aire linguistique intervention en direct samedi 29/05. “

Retour à la page des partenaires

” L’Institut du monde arabe a été conçu pour établir des liens forts et durables entre les cultures pour ainsi cultiver un véritable dialogue entre le monde arabe, la France et l’Europe. Cet espace pluridisciplinaire est un lieu privilégié d’élaboration de projets culturels, bien souvent pensés en collaboration avec les institutions, les créateurs et les penseurs du monde arabe. Jack Lang, président de l’Institut du monde arabe, et Nada Yafi, directrice du Centre de langue et arabes à l’Institut, sont intervenus durant la Biennale des langues samedi 29/05. “

Retour à la page des partenaires

” De nombreux acteurs de la cour du Centre Berthelot ont été partenaires de la Biennale des langues. Créé en 1994, le laboratoire Dynamique du langage (CNRS / Université Lyon 2) explore l’articulation entre la diversité des milliers de langues parlées à travers le monde et l’universalité de la capacité langagière humaine. Ces recherches sont au cœur d’enjeux de société majeurs, tels que la compréhension du développement linguistique de l’enfant et des pathologies du langage, la problématique de la documentation et de la vitalité des langues, ou la recherche des origines du langage. Créée en 1987, la Maison des sciences de l’Homme (MSH) Lyon Saint-Étienne rassemble maintenant 52 laboratoires de recherche implantés sur les deux sites, dont le laboratoire DDL. Au sein de cette structure, les expertises des chercheurs couvrent tout le spectre sciences humaines et sociales. La Maison des sciences de l’Homme, le LabEx ASLAN et le laboratoire Dynamique du langage ont travaillé conjointement avec la Caravane des dix mots à la conception d’une carte des langues à l’occasion de la Biennale des langues, qui a été distribuée gratuitement au public scolaire. Le laboratoire Dynamique du langage a participé à plusieurs interventions et tables rondes en direct tout au long des quatre jours de la Biennale. Il a également animé des ateliers réguliers auprès de classes collège Gabriel-Rosset à Lyon aux côtés de la Maison des sciences de l’Homme. “


Egidio MARSICO
chargé de médiation scientifique.

Depuis 2013, le laboratoire Dynamique du langage s’est beaucoup impliqué dans la médiation scientifique, que ce soit auprès des scolaires ou du grand public, ce fut la plupart du temps dans des événements organisés par le milieu scientifique lui-même (Fête de la science, Nuit des chercheurs, Festival Pop’Sciences). La particularité de la Biennale des langues est d’être la première manifestation d’envergure autour des langues, à destination de tous et portée, non pas par des acteurs académiques, mais par l’association « La Caravane des dix mots », organisatrice de projets culturels et artistiques autour de la francophonie linguistique et des peuples. Il s’agit donc d’une manifestation populaire dans laquelle le milieu scientifique s’est vu offrir une place parmi des dizaines d’autres acteurs d’horizons très différents, ayant affaire, de près ou de moins près, à la question des langues. Cette manifestation, par sa nature, son ambition, son organisation, représente l’essence même du partage à l’origine de notre engagement dans la médiation scientifique, il était très important pour nous d’être présents. Pas seulement pour faire ce que nous faisons régulièrement dans les ateliers que nous créons, mais surtout pour aller à la rencontre de ce monde qui tourne autour des langues, et qui, sans pourtant être, demeure malheureusement, trop souvent, trop loin des laboratoires de recherche. La langue est une part essentielle de l’identité d’un individu, de l’identité d’un peuple. Tout un chacun se construit des représentations sur les langues (justes ou fausses), vit des moments émotionnels positifs ou négatifs avec la ou les langues de sa vie, fait plus largement l’expérience de la rencontre avec l’autre, avec la diversité culturelle et la richesse du monde qui l’entoure via les langues. Les spécialistes des langues que sont les linguistes se doivent de contribuer à cette dynamique d’échanges et de construction identitaire, le plus souvent possible. Dynamique à double sens car, dans ces moments de partage, on récolte parfois plus que l’on ne sème. Participer à la Biennale des langues « 0 », même toute numérique, fut une expérience très enrichissante pour nous, par les rencontres qu’elle a permises entre partenaires, par la prise de conscience de l’existence de tout un monde gravitant autour des langues, en dehors du monde académique. Nous sommes déjà ravis de participer à la version entière de cette Biennale, en 2022, et de pouvoir y rencontrer ce public qu’on dit grand.

Retour à la page des partenaires

” L’association I-Milia pour la promotion de la langue et de la culture grecques est organisatrice et gestionnaire des classes de grec moderne pour enfants et adultes à Lyon. Son enseignement est reconnu et soutenu par le ministère de l’Éducation nationale hellénique. Elle mène aussi des actions culturelles : fête de la langue grecque, documentaires, rencontres avec des auteurs, des créateurs, des traducteurs, des historiens, des philhellènes… L’association I-Milia a participé à une intervention en direct dimanche 30/05 et a animé des ateliers en classe auprès de publics scolaires. “

Retour à la page des partenaires

” Ce projet a pour but d’archiver et rendre accessibles à un public large, en français, des informations sur les langues parlées en (Ile-de-)France, tout particulièrement, mais non exclusivement, les langues de l’immigration récente. Il se situe dans la complémentarité du travail de recensement des «langues de France» effectué sous l’égide de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France (DGLFLF). Le projet Langues & Grammaires en (Ile-de) France a été présenté en direct à la Biennale des langues vendredi 28/05. “

Retour à la page des partenaires

” Créée en 2008, la Maison de la Francophonie de Lyon est la première d’un réseau qui vise à promouvoir les initiatives sur la francophonie à l’échelle régionale, en fédérant des associations, soutenant des événements et informant sur les réalités de la francophonie. Cette année, la Maison de la Francophonie à Lyon a rendu visite au public scolaire directement dans les classes pour animer des ateliers sur la diversité du français et la francophonie. “

Retour à la page des partenaires

” Le ministère de la Culture, à travers l’action interministérielle de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France, anime et coordonne la politique linguistique du Gouvernement et oriente son évolution dans un sens favorable au maintien de la cohésion sociale et à la prise en compte de la diversité de notre société. La DGLFLF a présenté à la Biennale des langues le Dictionnaire des francophones, aux côtés de l’Institut international pour la Francophonie (2IF) de l’Université Jean-Moulin-Lyon 3. Lancé en mars 2021, le DDF est un dictionnaire collaboratif numérique ouvert qui a pour objectif de rendre compte de la richesse du français parlé au sein de l’espace francophone. C’est un projet institutionnel novateur qui présente à la fois une partie de consultation au sein de laquelle sont compilées plusieurs ressources lexicographiques, et une partie participative pour développer les mots et faire vivre la langue française. La DGLFLF a par ailleurs présenté ses actions pour la langue française et les langues de France lors d’interventions en direct vendredi 28 et samedi 29/05. “

Retour à la page des partenaires

” Coordinatrice et à l’initiative de cette première Biennale des langues, la Caravane des dix mots est un projet culturel partagé à travers plus de cinquante territoires dans le monde. La Caravane Auvergne-Rhône-Alpes est la première née du réseau de la Caravane des dix mots. Les artistes qui la font vivre ont mené des ateliers artistiques sur la langue française dans les classes : beatbox, ateliers d’éloquence, arts plastiques ont été utilisés pour jouer avec les dix mots de la langue française 2020. La Caravane Auvergne-Rhône-Alpes était également présente en direct jeudi 27/05 à travers une intervention sur le beatbox. La Caravane Canada – Québec, portée par Anne-Céline Genevois de Projet Ose, a mis en place une table ronde dans le cadre de la Biennale des langues jeudi 27/05 sur l’expérience de la langue, en compagnie de trois artistes francophones : Andrée Levesque Sioui, Zoé Fortier et Myriame El Yamani. L’action du réseau des Caravanes a par ailleurs été présentée à travers les projections des Florilèges 2008, 2019 et 2020 en direct du plateau de la Biennale des langues. “

Retour à la page des partenaires

” Les langues, écritures contemporaines, poésies et littératures du monde sont au cœur des projets pluri-artistiques de la compagnie. Son travail est ancré sur les territoires dans une dynamique de culture de proximité et met en œuvre les droits culturels des personnes. Dans le champ du plurilinguisme, la compagnie favorise et valorise l’expression de toutes les langues en lien avec la langue française, en créant des spectacles multilingues à dimension participative comme Le Café des langues. La compagnie Les arTpenteurs a mis en place, aux côtés du Pôle allophones 1er et 2nd degrés de l’Académie du Rhône, des ateliers réguliers auprès de classes allophones sur le plurilinguisme et la pratique artistique. Patrice Vandamme, de la compagnie Les arTpenteurs, a également participé à une intervention sur la création artistique autour des langues aux côtés de la Nième Compagnie dimanche 30/05. “

Retour à la page des partenaires

” La Compagnie du Sabir est allée à la rencontre de personnes allophones (participants à des cours d’alphabétisation, demandeurs d’asile, participantes d’ateliers socio-linguistiques) pour leur présenter la tragédie Andromaque de Jean Racine. Ensemble, nous avons plongé dans l’histoire, les enjeux et surtout les émotions de la tragédie. Après avoir regardé des vidéos présentant les scènes d’Andromaque, nous avons joué les émotions de la pièce de théâtre, en somali, oromo, swahili, lingala, roumain, kosovo, albanais, tunisien, dari, marocain et en alexandrins. Et nous nous sommes compris bien au-delà des mots ! La Compagnie du Sabir, qui n’a pas pu adapter sa participation au direct de la Biennale des langues, a mis à disposition sur le site des ressources présentant les étapes de création du projet Dépayser. “

Retour à la page des partenaires

” La filière enfance et famille de la Croix-Rouge regroupe neuf crèches en Auvergne-Rhône-Alpes. Elle développe le concept de « jardin d’enfance » pour une approche renforcée du développement durable au niveau environnemental, sociétal et accompagnement de l’enfant comme adulte en devenir. Les identités linguistiques concernent largement son champ d’actions mises en place avec les familles plurilingues ou allophones. EVALA est une structure créée par Martine Mc Sweeney pour venir en soutien et accompagner différents acteurs publics sur la question du plurilinguisme et valoriser la reconnaissance des langues maternelles au bénéfice de tous. Maryse Toutant et Martine McSweeney, représentant la Croix-Rouge et EVALA, étaient présentes cette année lors d’une table ronde sur le plurilinguisme à l’école aux côtés du CASNAV et du Pôle allophones jeudi 27/05. “

Retour à la page des partenaires

” L’Institut français en Inde (IFI) a pour mission de promouvoir les échanges et les partenariats culturels, linguistiques, éducatifs, universitaires et scientifiques entre la France et l’Inde. L’Institut français en Inde a participé à la diffusion de la Biennale des langues dans les écoles et universités indiennes qui ont pu assister aux événements en ligne et y prendre part via le chat. L’Institut a également invité l’auteur Prajwal Parajuly, en résidence en France, à intervenir en direct à la Biennale des langues 28 et dimanche 30/05. “

Retour à la page des partenaires

” Depuis 1985, la Maison de la poésie Rhône-Alpes œuvre pour la promotion, l’émergence, la production de la poésie contemporaine sous toutes ses formes, la valorisation des poètes, des auteurs et la rencontre entre tous les publics et les différentes disciplines artistiques. Dimitri Porcu et Marie Fabre, de la Maison de la poésie Rhône-Alpes, ont animé un atelier de traduction français/italien avec une classe du collège Louise-de-Savoie de Chambéry dans le cadre de la Biennale des langues. Ils ont également participé à une table ronde sur la traduction en poésie dimanche 30/05 aux côtés de Mohammed El Amraoui. “

Retour à la page des partenaires

” Depuis 1992, la Nième Compagnie développe tout un répertoire de « Spectacles Tout Terrain et Tout Chemin ».Du langage aux neurosciences, Claire Truche y invente de nouvelles histoires d’aujourd’hui pour tenter de décrypter notre monde contemporain en grande mutation. En ayant à cœur de le faire de façon joyeuse et toujours documentée, la Nième souhaite s’inscrire dans la lignée d’un théâtre « populaire et savant ». Claire Truche, de la Nième Compagnie, a participé à une table ronde sur la création artistique autour des langues aux côtés de la compagnie Les arTpenteurs dimanche 30/05. “

Retour à la page des partenaires

” Les Passeurs d’Europe sont une manifestation qui permet le dialogue des langues et des cultures, en créant des rencontres humaines pour créer ensemble au-delà des différences. Son but est de faire entendre la diversité des langues du monde à travers des poètes classiques ou contemporains. Les Passeurs d’Europe étaient présents cette année à travers une exposition mise en place dans le décor du plateau TV de la Biennale des langues. L’exposition est à découvrir toute l’année au Théâtre des Asphodèles et à la Biennale des langues en 2022. “

Retour à la page des partenaires

” La Tribu Hérisson réunit des musiciens, des compagnies et des artistes autour d’une démarche artistique ouverte qui puise son inspiration dans les musiques d’aujourd’hui, la création contemporaine, les arts sonores, et les arts du spectacle vivant. Elle a notamment créé le Concert sous la langue, un concert qui associe des musiciens à des enregistrements de locuteurs de différentes langues pour mettre en valeur la musicalité des mots et des sons. La Tribu Hérisson, qui n’a pas pu adapter sa proposition au format exceptionnel de la Biennale des langues cette année, a mis à disposition sur le site de la Biennale une vidéo de présentation du Concert sous la langue. “

Retour à la page des partenaires

” Le Pôle allophones du département du Rhône (DSDEN) apporte son conseil et son expertise pédagogique aux circonscriptions du premier degré et aux enseignants concernés par la scolarisation des élèves allophones nouvellement arrivés. Il organise et anime des actions de formation concernant ces publics. Il accompagne également les équipes éducatives dans les écoles et les établissements scolaires. Pendant la Biennale, onze classes d’UPE2A ont été fortement engagées et ont présenté un projet autour du plurilinguisme de leurs élèves en lien avec la Compagnie Les arTpenteurs. Le Pôle allophones, représenté par Marion Léna, a par ailleurs participé en direct à la table ronde sur le plurilinguisme à l’école du jeudi 27/05, aux côtés de la Croix-Rouge, Evala et du CASNAV. “

Retour à la page des partenaires

” L’ANLCI mobilise et travaille avec et pour ceux qui agissent au niveau institutionnel et sur le terrain pour prévenir et lutter contre l’illettrisme. Son rôle est de définir des priorités d’action et d’accélérer leur mise en œuvre : mesure de l’illettrisme, élaboration et diffusion d’un cadre commun de référence, impulsion et coordination de projets. L’ANLCI était présente lors de cette édition numérique à travers deux interventions de sensibilisation à la lutte contre l’illettrisme vendredi 28/05 avec Hervé Fernandez (directeur de l’ANLCI) et dimanche 30/05 avec Christelle Leblanc et Anne Mességué. “

Retour à la page des partenaires

” Amitiés Marseillaises Culture et Partage (AMCP 5) est une association créée dans le but de lutter contre le décrochage scolaire des enfants issus de zone défavorisée classée REP+, via l’ouverture culturelle et interculturelle. Ses principales activités reposent sur le projet Pass’Arts (Passeport pour les Arts), le projet Passeport pour l’École et la réalisation de huit carnets de voyage présentant des peuples autochtones. Véra Tur, présidente et coordinatrice de projets à l’association AMCP 5, est intervenue dans les classes de la métropole lyonnaise pour présenter les voyages organisés avec ses classes à la rencontre de populations autochtones du monde entier. “

Retour à la page des partenaires

” Les CASNAV (Centres académiques pour la scolarisation des enfants allophones nouvellement arrivés et des enfants issus de familles itinérantes et de voyageurs) apportent leurs conseils et leur expertise pédagogique aux différents acteurs concernés par la scolarisation des élèves non-francophones nouvellement arrivés. Ils organisent et animent des actions de formation concernant ces publics. Ils accompagnent également les équipes éducatives dans les écoles et les établissements scolaires. Le CASNAV de l’Académie de Lyon a participé à trois interventions en direct jeudi 27 et vendredi 28/05 autour de la question du plurilinguisme en France, notamment dans le cadre scolaire. “

Retour à la page des partenaires

” Créé en 1991, le CMTRA est une association qui œuvre à la valorisation des traditions musicales et des patrimoines culturels immatériels de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Il est labellisé « Ethnopôle » par le ministère de la Culture et accrédité par l’UNESCO pour la sauvegarde du Patrimoine culturel immatériel. Le CMTRA réalise ses missions à travers des actions de recherche, de mise en réseau et de diffusion. Il porte aussi des projets interculturels et publie les « Atlas sonores ». Le CMTRA, qui n’a pas pu adapter sa participation complète au format numérique de la Biennale des langues, a préparé et mis à disposition sur le site de la Biennale une présentation du projet Histoires de langues. “

Retour à la page des partenaires

” Installée au château de Villers-Cotterêts (Aisne), la Cité internationale de la langue française devrait ouvrir ses portes en 2022. Ce nouvel équipement culturel national a vocation à devenir un lieu de création, d’innovation et de diffusion de la culture en langue française dans le monde. Valérie Senghor, cheffe du projet de la Cité internationale de la langue française, est intervenue en direct samedi 29/05 pour présenter les enjeux et objectifs de ce nouveau lieu culturel. “

Retour à la page des partenaires

” Les INSPÉ (instituts nationaux supérieurs du professorat et de l’éducation) proposent une formation des enseignants renouvelée, innovante et favorisant la réussite pour tous, quels que soient les territoires, l’origine culturelle ou sociale. L’INSPÉ de l’Académie de Lyon forme à des masters 1« Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation » (MEEF), des formations de haut niveau, alliant enseignements, stages et formation en alternance. L’INSPÉ de Lyon, représenté par Nathalie Blanc, a participé à deux interventions en direct : jeudi 27 et vendredi 28/05, aux côtés de Bleuenn Le Bouëdec (DRAREIC), Marie-Pierre Degeorges (DFIE) et Jean-Pierre Barnaud (CASNAV) au sujet du projet européen conjoint de portfolio des langues.. “

Retour à la page des partenaires

” Organisées par la Fondation pour l’Université de Lyon, les Journées de l’économie proposent pendant trois jours des conférences qui rassemblent économistes de renom, chercheurs, acteurs sociaux, chefs d’entreprise, journalistes… Elles visent à familiariser le grand public avec de grandes problématiques de l’économie contemporaine. Les Jéco ont invité François Grin, professeur d’économie à la Faculté de traduction et d’interprétation (FTI) de l’Université de Genève, à intervenir dans le cadre de la Biennale des langues au sujet du poids économique des langues vendredi 28/05 “

Retour à la page des partenaires

” Le laboratoire ICAR, Interactions Corpus Apprentissages Représentations, se caractérise par des activités scientifiques pluridisciplinaires en linguistique et en didactique focalisées sur l’analyse multidimensionnelle des usages de la langue en interaction et dans le texte, appréhendée de manière outillée sur de grands corpus de données orales, interactives et textuelles. Carole Étienne, du laboratoire ICAR, a participé à une intervention en direct à la Biennale vendredi 29/05. “

Retour à la page des partenaires

” Créée en 1987 sous le haut patronage de l’abbé Pierre, l’association Permis de vivre la ville s’oppose aux exclusions urbaines par l’implication. Le Lexik des cités, exemple phare de l’intervention de Permis de vivre la ville contre les exclusions, met en lumière la richesse des pratiques langagières des jeunes de quartier ainsi que leur potentiel de création graphique. Permis de vivre la ville était présente cette année à travers une exposition mise en place dans le décor du plateau TV de la Biennale des langues autour du Lexik des cités. “

Retour à la page des partenaires

” L’association Regards de femmes lutte depuis 1997 pour déconstruire les stéréotypes de genre, abolir la violence faite aux femmes parce qu’elles sont femmes et favoriser la solidarité entre les femmes de France, d’Europe et du monde. Regards de femmes a cette année participé à deux interventions en direct samedi 29/05 autour de la question de la féminisation. L’association a également animé des ateliers sur cette thématique auprès de publics scolaires. “

Retour à la page des partenaires

” Fondée en 2009, DULALA (D’une langue à l’autre) est un laboratoire national de ressources et de formation sur le bilinguisme et l’éducation en contexte multilingue. L’association développe des outils innovants, testés sur le terrain et diffusés en formation auprès de professionnels de l’éducation. DULALA, qui n’a pas pu adapter sa participation complète au format exceptionnel de la Biennale cette année, a mis à disposition sur le site de la Biennale des langues des ressources en ligne ludique et éducative autour du plurilinguisme. “

Retour à la page des partenaires

” Mundolingua est un drôle de musée unique au monde qui présente tous les aspects du langage, des langues et de la linguistique d’un point de vue global. Les alcôves multimédias présentent toutes leurs informations dans les six langues officielles de l’ONU de façon ludique, pour tout âge et tout niveau d’intérêt. Mundolingua a pris part à une table ronde sur la création de jeux autour des langues jeudi 27/05 aux côtés du laboratoire Dynamique du langage et de Stimultania, ainsi qu’à une intervention au sujet de la création de ce musée autour des langues. Il a par ailleurs rendu visite à des classes afin d’y animer des ateliers auprès du public scolaire. “

Retour à la page des partenaires

” Stimultania travaille dans le champ de l’éducation à et par l’image photographique en développant notamment un outil pédagogique innovant, Les Mots du clic. Pas de gagnant ou de perdant, pas de bonne ou mauvaise réponse : le dispositif Les Mots du clic offre un espace, un temps et une méthode pour observer une photographie de manière collective, aiguiser son regard et acquérir du vocabulaire. Il encourage les capacités à choisir, argumenter, accepter le désaccord. Il invite chacun à prendre part à une pensée collective et à débattre. C’est un outil pour s’exprimer et restituer la complexité du réel. Juliette Ganteille, de Stimultania, a présenté Les Mots du clic lors d’une table ronde sur la création de jeux autour des langues jeudi 27/05, aux côtés du laboratoire Dynamique du langage et du Mundolingua.Stimultania est également intervenu dans les classes de la métropole lyonnaise pour présenter et animer des parties du jeu Les Mots du clic. “

Retour à la page des partenaires

Valérie PERRIN

” La Biennale des langues a donné l’occasion à l’équipe de la DAAC de renforcer ses relations et son partenariat avec la Caravane des dix mots en imaginant ensemble la participation des élèves à cette manifestation. Cette Biennale, totalement ouverte, dynamique, festive et riche, nous permet de questionner et d’envisager différemment notre rapport aux langues. Axée sur des ateliers, des conférences, des rencontres, cette Biennale fait le pari de la diversité et de la curiosité. C’est la manifestation idéale pour nos jeunes, interpellés par la variété des approches et des contenus. Alors oui, la première édition s’est vue contrainte par la situation sanitaire à transformer sa forme. Mais pour autant, une édition 0 s’est tenue et ne s’est pas tue, les élèves se sont également investis. Aucun doute que la prochaine édition bénéficiera de cet enthousiasme. Nous accompagnerons les équipes pédagogiques et nous travaillerons aux côtés de nos partenaires pour donner à cette future édition tout le lustre qu’elle mérite et qui fera dire : vivement la prochaine ! Et que les langues se délient ! “

Retour à la page des partenaires

Collège de Brou – Riboud

Lycée Cité scolaire internationale – Abibac – Léa kaiser

Liens vers documents

Lycée de la cotière

Liens vers documents

Lycée Saint-Bruno – Colette Souguy-Rouquet

Les coulisses de la Biennale

Les invités de la Biennale dans les classes